La Vallée mondiale de la gastronomie officiellement créée cet été

Evoqué depuis avril 2016 par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la "Vallée mondiale de la gastronomie", un itinéraire gastronomique entre Dijon et Avignon, doit être lancé officiellement le 24 juin prochain. Un nouveau concept marketing notamment destiné aux touristes internationaux qui empruntent l'Autoroute du soleil.

2 mn

(Crédits : DR)

Près de trois ans après sa première évocation en public, la "Vallée mondiale de la gastronomie" doit être officiellement lancée à Lyon, le 24 juin prochain.

Initiée par la Région, cette nouvelle marque de marketing territorial consiste en un itinéraire gastronomique de plus de 400 km, allant de Dijon à Avignon qui propose diverses "expériences remarquables" à destination des touristes : visites de producteurs de vin, dîner dans un restaurant gastronomique ou encore passage par les futures Cités de la gastronomie de Lyon et Dijon, par les Hospices de Beaune ou par la Cité du chocolat à Tain-l'Hermitage...

L'objectif est clair : capter une part des vacanciers, français et internationaux, qui descendent dans le Sud de la France par l'Autoroute du soleil.

"On constate que les gens n'ont plus forcément envie de se rendre sur la Côte d'Azur d'un coup de voiture, mais qu'ils veulent prendre le temps de voyager un peu comme dans le temps, avec des étapes d'une nuit ou plus. C'est donc le bon moment pour lancer cet itinéraire gastronomique comme il existe dans d'autres pays du monde, au Portugal ou au Pérou par exemple", avance Nicolas Daragon, le vice-président de la Région en charge du tourisme et maire de Valence, qui porte le projet.

Un budget pas encore bouclé

Dans sa première mouture, la "Vallée mondiale de la gastronomie" devrait compter une trentaine d'étapes retenues en fonction de la pertinence de leur offre à destination des touristes. Un nombre de propositions de destinations amené à grossir.

"Il est important que l'offre soit diversifiée, car nous visons tous types de clientèle, quel que soit leur âge ou leur budget, et cela tout au long de l'année", poursuit Nicolas Daragon.

Si ce nouvel outil inter-régional d'attractivité touristique va officiellement voir le jour, le dispositif reste encore à affiner. Son budget (promotion de l'identité graphique et éditoriale, soutien financier aux sites étapes...) n'est ainsi pas encore arrêté et son financement en cours d'élaboration.

Traversée par un bout de l'itinéraire, la Région Bourgogne-Franche-Comté devrait apporter au pot, reste à savoir à quelle hauteur. Tandis que la Région Sud (Provence Alpes Côte d'Azur) n'a pas encore confirmé sa participation au projet.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.