Bois, terre, paille : « Il faut revoir nos filières d’approvisionnement en local » (Ordre des architectes AURA, Isabelle Dieu)

L’INVITEE ECO. Avec près de 3.900 membres à l’échelle régionale, l'Ordre des architectes en Auvergne Rhône-Alpes se trouve au cœur de plusieurs enjeux, à commencer par la loi Zéro artificialisation nette (ZAN), mais aussi la RE2020 ainsi que des exigences accrues en matière de rénovation énergétique des bâtiments, le tout face à une nouvelle hausse des prix des matières premières, enregistrée depuis la guerre en Ukraine. Pour Isabelle Dieu, présidente régionale de l’Ordre, nul doute qu’il faudra densifier, recréer des filières d’approvisionnement « locales », mais aussi apporter un focus tout particulier sur la réhabilitation, qu’il s’agisse du bâti existant, des locaux inoccupés, ou des friches.

5 mn

(Crédits : DR)

Alors qu'elle vient d'être nommée à la tête du conseil régional de l'Ordre des architectes en Auvergne Rhône-Alpes, Isabelle Dieu a déjà les mains dans le dur : « En ce moment, le travail d'architecte est tout de même laborieux », glisse-t-elle au micro de Lyon Business (BFM Lyon/ La Tribune).

Car entre crise sanitaire, impact de la guerre en Ukraine sur la flambée des matériaux, mais aussi des exigences environnementales qui se renforcent, pouvoirs publics à la manœuvre sur les PLU et chartes d'urbanisme...

La profession se place plus que jamais au carrefour entre différents mondes : entre maîtrise d'ouvrage privée ou publique, professionnels du bâtiment... « Dans un contexte marqué par la hausse des prix des matériaux, c'est à nous d'être force de propositions et d'amener des solutions économiques », résume Isabelle Dieu.

« On ne va pas égorger les entreprises alors que les coûts flambent, car celles-ci n'y sont pour rien ». C'est donc avec les Préfectures, mais également le gouvernement français que l'Ordre tente de trouver des solutions.

« Le bâtiment représente 45% de l'économique française, les architectes génèrent 52 milliards d'euros de travaux. Si demain, le secteur venait à s'arrêter, ce serait autant d'impacts économiques », résume Isabelle Dieu.

« Autoproduire l'ensemble des matières dont la filière aurait besoin »

Alors que la fédération du BTP du Rhône a elle-même appelé récemment à une solidarité plus forte du secteur, allant même jusqu'aux donneurs d'ordres et aux banques, l'Ordre des architectes d'AURA recherche lui aussi des solutions, sur le court comme le long terme :

« On sait notamment qu'à moyen terme, il nous faudra reconstruire des filières locales, car les matières premières sont déjà présentes sur notre territoire ».

L'Ordre a d'ailleurs déjà amorcé un travail de cartographie, visant à recenser l'ensemble des matières premières et sources d'approvisionnement déjà présentes en AURA, afin d'identifier des matériaux à la fois « plus propres, mais aussi plus responsables ».

« Il nous faut revoir plus localement nos filières d'approvisionnement liées au bois, à la terre et à la paille, et être capables de s'adapter pour construire la ville de demain ». Avec l'ambition, in fine, de parvenir à autoproduire l'ensemble des matières dont la filière aurait besoin, même si la barre pourrait être difficile à atteindre. « Il faudrait aussi relancer pour cela des usines... », admet Isabelle Dieu.

Les permis de construire, entre prix qui flambent et contraintes urbanistiques

Autre relance nécessaire à la vitalité du secteur : celle des permis de construire, qui ont chuté depuis la crise sanitaire et à la suite des différentes élections (municipales, régionales, etc).

« D'un côté, on a des maîtrises d'ouvrage qui achètent des terrains toujours plus chers et qu'il leur faut ensuite rentabiliser, et de l'autre côté, des règles d'urbanisme qui encadrent comment l'on peut construire », résume Isabelle Dieu.

Bien que Lyon ait entamé une révision d'une portion de son PLU-H, assortie de la signature d'une charte urbaine et architecturale avec le monde du bâtiment, Isabelle Dieu ne se formalise pas : « Les règles sont les mêmes pour l'ensemble du territoire, où l'on demande partout d'accélérer la densification ».

Et même si le concept a ensuite été repris par le président EELV du Grand Lyon, Bruno Bernard, lors de sa visite au Mipim en février dernier, Isabelle Dieu estime que là encore, « nous n'avons plus le choix. La densification existe depuis la loi ALUR, et nous n'avons plus le choix que de le faire. »

« L'Ordre des architectes avait d'ailleurs alerté en ce sens depuis longtemps, notamment les municipalités, car densifier ne se fait pas à la dernière minute, c'est une politique qui se réfléchit », plaide Isabelle Dieu, qui avance d'ailleurs un chiffre à ce sujet : « On estime que d'ici 2050, près de 80% des villes sont en réalité déjà construites : tout va donc passer par la réhabilitation et la rénovation ».

A travers un nouveau "plaidoyer environnemental et social" établi à l'échelle régionale, les architectes d'AURA ont notamment émis récemment une série de 16 propositions pour réussir la transition énergétique, en choisissant même de donner, en Auvergne Rhône-Alpes, plus spécifiquement la priorité à la notion même de réhabilitation.

« C'est pourquoi nous proposons de travailler sur les espaces vacants, sur la densification de la ville, d'une économie locale avec l'accélération des nouveaux matériaux », ajoute Isabelle Dieu.

Retrouvez l'intégralité de l'interview ici en replay

Un décideur chaque semaine

Pour rappel, le groupe La Tribune et BFM Lyon s'unissent depuis cette rentrée pour vous proposer, à travers l'émission Lyon Business (tous les mardis à 17h45), l'interview d'un décideur de l'économie lyonnaise au coeur de l'actualité.

Une occasion de décrypter ensemble les enjeux des dossiers et tendances de l'économie locale, animée par Elodie Poyade pour BFM Lyon et Marie Lyan pour le bureau Auvergne Rhône-Alpes du journal La Tribune.

Une émission à retrouver en direct et en replay sur la chaîne BFM Lyon, disponible sur le canal 30 de la TNT et sur les chaines 479 (box SFR), 360 (Orange), 315 (Bouygues) et 915 (Free), ainsi que sur le bureau Auvergne Rhône-Alpes de La Tribune.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.