Semaine de 4 jours : « Les salariés travaillent aussi bien en 32h qu’en 35h » (LDLC)

L'INVITE ECO. Nouer croissance forte (+46% lors de son dernier exercice annuel), semaine de 4 jours, et passage médiatique remarqué, tout en continuant l'expansion de ses boutiques physiques... Le distributeur lyonnais LDLC, qui se positionne comme l’un des leaders français de la vente de high tech et matériel informatique, a fait un début d'année remarqué. Une occasion, pour son fondateur Laurent de la Clergerie, de revenir sur les coulisses de cette participation tout comme sur les tendances fortes du marché du e-commerce, alors que LDLC s'apprête à ouvrir un nouveau concept-store à Lyon.

4 mn

(Crédits : DR)

Il a fait le buzz en participant à l'émission Patron incognito sur M6, comme nous en parlions il y a quelques jours. Et depuis, il passe une partie de son temps à répondre à des messages au sujet de sa participation, et à des sollicitations en interview. Car pour Laurent de la Clergerie comme pour LDLC, il pourrait y avoir un « avant » et un « après » cette expérience.

Métamorphosé durant cette émission, tournée en secret il y a près de six mois, le patron s'est frotté à la perception de ses salariés. Et ce qui l'intéressait était justement le premier bilan, vu de l'intérieur, de sa semaine des 4 jours, payée 5, mise en place en janvier 2021, il y a tout juste un an. Une conviction que ce patron de la distribution high tech lyonnais avait nourrie, et qui restait à passer à l'épreuve des faits.

Sur le plateau, où il avait déjà retrouvé ses chevaux après sa métamorphose, crâne rasé, Laurent de la Clergerie est revenu sur les premiers chiffres :

« Nous avions prévu et anticipé un budget de 3 à 4% de notre masse salariale dû au fait que nous allions devoir recruter. Mais finalement, la surprise un an plus tard, c'est que ce n'est pas une mesure qui fait recruter car le repos que cette journée apporte dans la semaine fait qu'ils ont été aussi productifs qu'en 35 heures ».

Et d'ajouter :  « On a même donné des augmentations généreuses l'année d'après car la productivité étant meilleure, on a même amélioré les conditions ».

Désormais, il l'affirme : il est possible de l'appliquer, même dans les services où des horaires de réception ou de SAV à apporter à la clientèle sont requis, mais aussi d'accroître même la productivité de l'entreprise, en laissant une journée "off" mais rétribuée à ses salariés.

"Le magasin physique n'est pas mort"

Côté réseau, alors que son entreprise avait enregistré un bond de 46% sur l'exercice 2020/2021, suivi d'une progression plus mesurée mais attendue de +6% au premier semestre (marqué par la pénurie de composants électroniques entre autres), Laurent de la Clergerie croit toujours au magasin physique, adossé au commerce en ligne. Il en veut pour preuve son réseau actuel de 84 boutiques, mais aussi la création d'un nouveau concept store, l'Armoire de Bébé, qui vient de prendre place à Lyon.

« Internet a pris des parts de marché allant jusqu'à 30% chez nous, mais cette part n'est pas infinie. A aucun moment, je n'imagine que les gens ne sortent plus dans la rue pour acheter ». Ainsi, c'est donc toujours la même conviction qui l'a poussé il y a sept ans « à engager le mouvement d'un pure-player vers la rue », qui le pousse aujourd'hui à continuer. « Nous aurons toujours besoin du monde physique ».

Avec, également à l'antenne, quelques mots sur la tendance (voire la bulle ?) du métaverse... Une émission à retrouver en replay ici en version complète.

Un décideur chaque semaine

Pour rappel, le groupe La Tribune et BFM Lyon s'unissent depuis cette rentrée pour vous proposer, à travers l'émission Lyon Business (tous les mardis à 17h45), l'interview d'un décideur de l'économie lyonnaise au coeur de l'actualité.

Une occasion de décrypter ensemble les enjeux des dossiers et tendances de l'économie locale, animée par Elodie Poyade pour BFM Lyon et Marie Lyan pour le bureau Auvergne Rhône-Alpes du journal La Tribune.

Une émission à retrouver en direct et en replay sur la chaîne BFM Lyon, disponible sur le canal 30 de la TNT et sur les chaines 479 (box SFR), 360 (Orange), 315 (Bouygues) et 915 (Free), ainsi que sur le bureau Auvergne Rhône-Alpes de La Tribune.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.