Loto du Patrimoine : Auvergne Rhône-Alpes remporte un gros morceau avec 12 sites lauréats

Depuis quatre ans, la Mission Patrimoine, déployée par la Fondation du Patrimoine et pilotée par Stéphane Bern, récolte des fonds composés de subventions publiques, mais aussi de tickets et jeux à gratter proposés par la Française des Jeux (FDJ). Ce jeudi, elle a dévoilé une liste de 100 nouveaux projets dont la réhabilitation sera ainsi soutenue. Douze d’entre eux se trouvent en Auvergne Rhône-Alpes, ce qui en fait la seconde région la plus dotée juste après l’Occitanie, et ex-aequo avec la Nouvelle Aquitaine.

4 mn

Le Château St-Michel d'Avully à Brenthonne (Haute-Savoie) fait partie des 12 sites sélectionnés en Auvergne Rhône-Alpes par la Mission Bern.
Le Château St-Michel d'Avully à Brenthonne (Haute-Savoie) fait partie des 12 sites sélectionnés en Auvergne Rhône-Alpes par la "Mission Bern". (Crédits : DR/Association de sauvegarde du château d'Avully)

Ce jeudi, la Mission Patrimoine aura fait une centaine de nouveaux heureux : depuis le château de Montagu à Marcoussis (projet lauréat pour l'Essonne), cette initiative, chapeautée par la Fondation du Patrimoine et portée par l'animateur Stéphane Bern, sa en effet dévoilé sa liste des 100 sites dits « de maillage » à l'échelle du territoire. Avec parmi eux, 96 se trouvent en métropole, et 4 dans les collectivités d'outre-mer, et une liste qui vient compléter les 18 projets emblématiques déjà annoncés en avril 2021.

Chaque année, la Fondation du Patrimoine sélectionne en effet des monuments jugés « en péril » afin qu'ils bénéficient d'une enveloppe de financements exceptionnels afin d'engager des travaux de restaurations.

Et en 2021, Auvergne Rhône-Alpes a remporté l'un des gros lots de cette édition, puisqu'elle compte au total 12 sites historiques lauréats sur 100 projets retenus. Soit un chiffre qui en fait la seconde région la mieux dotée à l'échelle nationale cette année, (ex-aequo avec la Nouvelle Aquitaine) et juste derrière l'Occitanie, qui affiche 13 sites au compteur.

La liste des douze projets sauvegardés en AURA

Parmi les lauréats de cette nouvelle édition, on retrouve notamment :

Le château de Thol à Neuville-sur-Ain (Ain)

Le temple protestant de Vichy (Allier)

Le mas cévenol fortifié à St-Pierre-St-Jean (Ardèche)

Le buron de Margemont à Molèdes (Cantal)

Le château de Crépol (Drôme)

L'église Notre-Dame de l'Assomption de Châbons (Isère)

La tour de la Jalousie à St-Martin-la-Plaine (Loire)

Le Moulin à eau de Leyret à Roche-en-Régnier (Haute-Loire)

L'Usine du Pont de Seychalles de Thiers (Puy-de-Dôme)

La Tannerie Ronzon de Saint-Symphorien-sur- Coise (Rhône)

Le Château de la Grande Forêt à St-Jean-de- Chevelu (Savoie)

Le Château St-Michel d'Avully à Brenthonne (Haute-Savoie)

Des nouveautés pour l'édition 2021

Bien que le détail de chaque projet ne soit pas encore connu, ces fonds proviennent en partie de donations réalisée par le Ministère de la Culture, ainsi que par des mécènes et donations privées, ainsi que de la vente de jeux à gratter estampillés « Mission Patrimoine » et proposés par la FDJ.

A noter que pour l'année 2021, la FDJ a justement lancé une nouvelle édition de ses tickets à gratter spécial patrimoine, qui seront décliné désormais en trois versions des 18 sites emblématiques.

Pour chaque ticket acheté de son jeu à gratter (15 euros), la somme de 1,83 euros sera reversée à la Fondation du patrimoine, tandis que six tirages Loto seront également organisés au cours du mois de septembre, au cours des deux semaines précédant les Journées européennes du patrimoine, et permettront également de récolter 0,54 euros pour chaque grille jouée.

Plus de 72 millions d'euros collectés à ce jour

La Fondation du patrimoine précise que « depuis 2018, plus de 72 millions d'euros ont été collectés par FDJ et reversés par l'Etat à la Fondation du patrimoine, grâce aux trois premières éditions des jeux Mission Patrimoine - dont plus de 25 millions d'euros au titre de l'édition 2020.»

Ces sommes viennent ainsi alimenter un fonds dédié géré par la Fondation du patrimoine, qui permet de financer les travaux des projets lauréats. Sans compter que les projets concernant des immeubles classés ou inscrits au titre des monuments historiques bénéficient également d'un soutien renforcé de la part du ministère de la Culture.

Le groupe FDJ a profité de cette occasion pour prolonger son engagement en tant que mécène jusqu'en 2024, à hauteur de 2 millions d'euros, et s'est engagé à soutenir chaque année un projet spécifique proposé par la Fondation du patrimoine.

De son côté, la Fondation d'entreprise FDJ apportera une dotation de 400. 000 euros pour la période 2021-2022, en faveur des dispositifs d'insertion sociale et professionnelle déployés sur les chantiers de restauration des sites sélectionnés.

 Au total, cette initiative aura déjà permis d'engager la restauration de 627 sites, dont 115 ont déjà achevé leurs travaux et 182 autres sont encore en cours.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.