Les replays de l'été #3 : La conquête hydrogène en 10 projets "made in" AuRA

LE BEST OF. Parmi les enseignements de cette année de pandémie, figurera aussi l'essor de la filière hydrogène : d'une technologie prometteuse en laboratoire, le H2 cristallise toutes les ambitions et se veut désormais "vert" à l'aide de démonstrateurs et premiers grands projets industriels. Auvergne Rhône-Alpes se taille une place de choix sur ce terrain, puisqu'elle a vu naître près de 80% des acteurs de cette filière en plein boom.

6 mn

(Crédits : DR)

1/ L'arc alpin se rêve comme le nouveau poumon de l'hydrogène

La Tribune AuRA vous plonge au cœur de la filière hydrogène, mise en lumière par une enveloppe de 7,2 milliard d'euros, découlant du plan France relance. Avec, pour commencer, la genèse du développement du territoire auralpin, qui rassemble à lui seul 80% des acteurs de la filière "H2" ainsi que des projets expérimentaux  ambitieux, à l'image du programme Zero Emission Valley, qui vise les 1.200 véhicules hydrogène en circulation d'ici 2023. Comment la vallée auralpine s'est-elle taillée un écosystème digne des plus grands territoires en Europe ?
(Lire la suite ici...)

2/ Hydrogène : comment le plan de relance pourrait faire accélérer la filière auralpine

Engagés sur la filière hydrogène ("H2") depuis une quinzaine d'années, à travers plusieurs projets expérimentaux mêlant recherche académique et secteur privé, les acteurs de la région Auvergne Rhône-Alpes veulent eux aussi leur part du gâteau du plan hydrogène de 7,2 milliards annoncé par le gouvernement. Ils comptent bien s'appuyer pour cela sur cette enveloppe pour conserver une longueur d'avance et adresser les défis qui demeurent, aux portes de l'industrialisation.
(Lire la suite ici...)

3/ Dans l'Ain, Hypster veut disrupter la filière du stockage d'hydrogène vert

Alors que la filière hydrogène est en plein boom, Storengy, la filiale du groupe Engie, vient de donner le coup d'envoi d'une nouvelle expérimentation grandeur nature visant à combler un chaînon manquant. Car en testant le stockage sous-terrain d'hydrogène vert au sein de l'un de ses plus grands sites salins en Europe, le projet Hypster pourrait marquer un nouveau pas qui se veut déterminant.
(Lire la suite ici...)

4/ Hydrogène : la stratégie croisée de Symbio, et de son co-actionnaire Michelin pour s'imposer

Depuis l'automne dernier, le spécialiste isérois des technologies hydrogène, Symbio, a mis un coup d'accélérateur sur sa stratégie, en annonçant l'implantation de "la plus grande usine haute-technologie de production de piles à hydrogène en France", en région lyonnaise. L'isérois veut désormais se positionner comme un équipementier de rang 1, tandis que son co-actionnaire auvergnat, Michelin, croit lui aussi dans les promesses de l'H2 et continue d'avancer ses pions à ses côtés.
(Lire la suite ici...)

5/ Sylfen veut lever 4 millions pour déployer l'hydrogène dans le secteur du bâtiment

La startup grenobloise Sylfen s'engage elle aussi dans un processus de levée de fonds, sur un marché de l'hydrogène en plein essor. Objectif : réunir quatre millions d'euros pour accélérer le déploiement de sa solution hybride de stockage et de production d'énergie par co-génération. Avec un positionnement tourné pour sa part non pas vers la mobilité, mais destiné à favoriser la transition énergétique des bâtiments.
(Lire la suite ici...)

6/ Hydrogène : le plan du fabricant Atawey pour capter 40% du marché des stations de recharge

Le développement de la filière hydrogène, prévu dans le plan de relance, donnera des ailes à la PME savoyarde Atawey, qui ambitionne de capter 40% du marché des stations de recharge d'hydrogène d'ici 2025. Un petit poucet jusqu'alors dans ce secteur en pleine explosion qui pourrait bientôt s'inscrire au sein des leaders de ce marché.
(Lire la suite ici...)

7/ Comment le cimentier Vicat veut atteindre la neutralité carbone grâce à l'hydrogène

Le groupe cimentier rhônalpin est devenu un acteur industriel français majeur sur le sujet de l'hydrogène vert. Vicat porte plusieurs projets d'envergure en ce sens, dont les programmes Genvia et Hynovi, qui lui permettront à terme de produire son propre hydrogène décarboné, et d'atteindre la neutralité carbone en 2050. L'industriel isérois travaille notamment sur la conversion du CO2 présent au sein de ses fumées.
(Lire la suite ici...)

8/ François Legalland (CEA-Liten) : "Rendre l'hydrogène décarboné compétitif d'ici 10 ans"

Arrivé en fin d'année aux commandes du centre de recherche du CEA-Liten de Grenoble, spécialisé dans le domaine des nouvelles énergies, son directeur François Legalland se trouve au cœur d'une filière hydrogène en pleine explosion. Il revient en exclusivité avec La Tribune sur les enjeux en matière de R&D pour cet institut, qui se place dans le top 3 des laboratoires d'innovation de rang mondial (1.500 brevets ; 240 nouveaux dépôts chaque année), berceau de plusieurs jeunes pépites de la filière hydrogène (Symbio, McPhy, Atawey, Sylfen, mais aussi de la future joint-venture public-privé Genvia).
(Lire la suite ici...)

9/ Hydrogène : le passage à l'échelle de McPhy se fera aussi... dans les anciens ateliers de General Electric

Après sa méga-levée de 180 millions d'euros menée à l'automne dernier, ainsi que l'annonce de la construction d'une gigafactory à Belfort pour 2024, le spécialiste du stockage hydrogène McPhy dévoile un projet d'installation d'une nouvelle unité de production, cette fois « au cœur de la ville de Grenoble » dès 2022. La Tribune a mené sa petite enquête, et a identifié le lieu d'implantation retenu par l'industriel, une ancienne friche industrielle jusqu'ici dédiée à l'hydroélectricité à Grenoble.
(Lire la suite ici...)


10/ Décarbonation : les nouvelles voies hydrogène que veut proposer l'IFPEN

Basé à Solaize près de Lyon, l'IFP Energies nouvelles (IFPEN) se pose comme un acteur majeur de la recherche dans les domaines de l'énergie, du transport et de l'environnement, avec une délégation confiée par les pouvoirs publics. En pleine crise sanitaire, l'institut a planché sur différentes pistes, dont celle d'associer l'hydrogène à des motorisations thermiques, qui seraient, selon sa direction, une voie d'avenir à étudier au même titre que les piles à combustibles. Explications.
(Lire la suite ici...)

Mais aussi :
La « première chaudière 100% hydrogène de France » se trouve dans la Loire, à Châteauneuf
Hydrogène, batteries... : le passage à l'échelle n'a jamais semblé aussi proche

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.