L'Apec veut doubler le nombre de jeunes diplômés accompagnés cette année en AuRA

 |  | 920 mots
Lecture 5 min.
Alors que les perspectives d'emploi cadres demeurent dans l'expectative, l'Apec s'est engagée au niveau national dans le plan Un jeune Une solution avec l'engagement d'accompagner près de 50.000 jeunes diplômés sur l'année 2020-2021 au niveau national.
Alors que les perspectives d'emploi cadres demeurent dans l'expectative, l'Apec s'est engagée au niveau national dans le plan "Un jeune Une solution" avec l'engagement d'accompagner près de 50.000 jeunes diplômés sur l'année 2020-2021 au niveau national. (Crédits : Headway / Unsplash)
PERSPECTIVES. Selon le dernier baromètre de l’Apec, publié début février, les intentions de recrutement de cadres au premier trimestre 2021 sont toujours limitées, en raison du contexte sanitaire. La région AuRA sort toutefois son épingle du jeu avec des chiffrés légèrement supérieurs aux prévisions nationales, et mise sur un accompagnement renforcé des jeunes diplômés, qui font partie des premiers publics à subir cette crise.

Un sentiment global d'incertitude qui pénalise la relance. Dans l'emploi cadres également, la crise sanitaire a laissé des marques en ce début d'année. Et même s'il est souvent l'un des premiers segments à reprendre habituellement à l'issue d'une crise, comment témoigne l'Apec, force est de constater que la mécanique n'est pas encore totalement réamorcée, face à un climat plutôt attentiste.

« Seulement 10 % des entreprises que nous avons contacté prévoient de recruter au moins un cadre au premier trimestre, alors qu'un an auparavant, cette proportion atteignait 60 % », observe Eric Guillaumot, délégué régional de l'Apec, à la tête de six agences et 90 collaborateurs en Auvergne Rhône-Alpes.

Le coup peut sembler rude pour un secteur qui poursuivait une croissance constante au cours des quatre dernières années.

« Au deuxième trimestre 2020, nous avons observé une chute de 50 % des offres de l'emploi cadres au niveau national, qui sont ainsi passées de 140.000 en 2019 à 70.000 en 2020. Depuis, cela a remonté mais de manière progressive, mais l'on se situe toujours à -20 % par...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :