Relance : à Lyon, Jean Castex veut du concret mais aussi éteindre les polémiques

 |  | 1176 mots
Lecture 6 min.
En plus de mettre en lumière les investissements destinés au raccordement de la fibre optique ainsi qu'aux transports ferrovaires durant cette visite, Jean Castex en a profité pour annoncé la présentation à venir de nouvelles « modalités d'un dispositif de prêts participatifs soutenus par l'Etat ».
En plus de mettre en lumière les investissements destinés au raccordement de la fibre optique ainsi qu'aux transports ferrovaires durant cette visite, Jean Castex en a profité pour annoncé la présentation à venir de nouvelles « modalités d'un dispositif de prêts participatifs soutenus par l'Etat ». (Crédits : DR)
DECRYPTAGE. Après l'annonce du couvre-feu généralisé à 18 heures et d'un renforcement des aides aux entreprises, le premier ministre Jean Castex s'est rendu ce samedi en Auvergne Rhône-Alpes, donnant ainsi une illustration concrète à son plan de relance. Il en a profité pour formaliser son engagement auprès du président de région, Laurent Wauquiez -qui avait appelé lui-même à "aller plus vite" à plusieurs reprises-, et a sorti également la carte des investissements dans le domaine du numérique.

Après le tour de vis de jeudi soir, l'ouverture des vannes pour le plan France Relance. Engagé dans un petit tour de la région Auvergne Rhône-Alpes qui avait commencé ce samedi matin par l'Allier, le premier ministre Jean Castex, accompagné de sa ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, a tenu à marquer le coup ce week-end. Au menu de ce déplacement : l'officialisation d'une grande enveloppe de 2,1 milliards d'euros comme on l'annonçait ce vendredi, qui s'est finalement transformée en un plan de 3 milliards d'euros, intégrant plus largement différents aspects : relance, numérique, mais aussi ferroviaire, etc.

Avec, au final, un « grand pas » qui marque surtout une concrétisation des engagements de l'état envers la première région économique de France, en dehors de Paris, et un coup d'accélérateur sur l'accès au numérique pour les régions les plus reculées.

Lire aussi : Ce que le maire de Lyon et Jean Castex ont évoqué ce samedi

En arrivant à Lyon ce midi, le premier ministre a d'abord fait un crochet par l'Hôtel de ville de Lyon pour rencontrer le maire écologiste Grégory Doucet, avant de se diriger vers l'Hôtel de région du président LR Laurent Wauquiez. Un élu qui s'était posé comme le « Monsieur tests » à l'échelle nationale, avec sa campagne de dépistage massive avant les fêtes de Noël auprès des habitants de sa région. Ce dernier n'avait...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :