Puy-de-Dôme : un parc solaire cofinancé par la participation citoyenne

Valorem a lancé un financement local pour le chantier de la centrale solaire de Billom, dans le Puy-de-Dôme, située sur un ancien centre d'enfouissement technique appartenant au groupe Michelin. Cette opération, soutenue via deux sites de financement participatif, est réservée aux habitants du Puy-de-Dôme et des départements limitrophes.

2 mn

(Crédits : Reuters)

Le projet photovoltaïque de Billom (Puy-de-dôme) est situé sur un ancien Centre d'Enfouissement Technique. Depuis de nombreuses années, ce site restait comme un cailloux dans la chaussure de Billom et de la manufacture Michelin. Une ancienne carrière d'argile devenue centre de stockage de déchets inertes (des pneumatiques jusqu'en 2007 puis des terres polluées par des hydrocarbures jusqu'en 2014).

Non constructible et sans potentiel agricole, il a finalement trouvé une belle vocation. Très ensoleillé, dans ce qui est revendiqué comme la Toscane Auvergnate, le futur champ photovoltaïque s'étend sur une quinzaine d'hectares. Ce projet de 5 MWc produira chaque année l'équivalent de la consommation de 9 200 personnes (hors chauffage et eau chaude électrique).

Si cette quantité d'électricité était produite par des centrales à combustible fossile comme le gaz, elle émettrait près de 3 000 tonnes de CO2 dans l'atmosphère.

Energie propre et locale

"Le chantier du parc solaire va ouvrir en fin d'année. A cette occasion, nous avons souhaité ouvrir le financement du projet aux citoyens. Tout en participant au développement d'une énergie propre sur leur territoire, les habitants peuvent profiter des retombées économiques de la transition énergétique", se félicite Jean-Yves Grandidier, président du groupe Valorem.

"Nous avons contractualisé la location du terrain avec le propriétaire du site pour plus de 20 ans", explique Marie-Gabrielle Mollandin, chargée de projets chez Valorem. « L'obtention du Permis de construire remonte à 2015 et nous sommes lauréat à la CRE (Commission de Régulation de l'Energie) qui permet l'obtention du tarif d'achat réglementé en 2017.

Financement collectif et citoyen

Dans le cadre des appels d'offres nationaux pour le solaire, Valorem s'est engagé à ouvrir le financement du projet de Billom à la participation citoyenne. Ainsi, depuis le 18 juillet, les habitants du Puy-de-Dôme et des départements voisins peuvent financer la construction de cette centrale photovoltaïque et placer ainsi leur épargne dans un projet situé près de chez eux. Ils peuvent prêter à partir de 50 € sur une durée de quatre ans.

"Cela permet également au projet de bénéficier d'un bonus (+3 euros du Mégawattheure) sur le tarif d'achat", précise Marie-Gabrielle Mollandin.

"Le prêt se fait via un contrat d'obligation, il dure 4 ans. Les intérêts sont versés annuellement et le remboursement du prêt se fait à la fin du contrat. Aujourd'hui, nous avons collecté un peu plus d'un quart du montant attendu soit 115 000 sur les 436 000 euros nécessaires."

La collecte sur Lendosphere a lieu jusqu'au 30 Novembre 2018. Et celle de Lumo jusque fin décembre. Les travaux démarrent en décembre 2018 pour une mise en service annoncée en juillet 2019.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.