Thermalisme : vers un plan d'union régionale

Le thermalisme en Auvergne se porte mieux. C'est du moins ce qui ressort de la dernière édition du salon des Thermalies qui se tenait à Paris, fin janvier. De bon augure avant le lancement du "plan thermal" souhaité par Laurent Wauquiez afin d'accélérer le développement de l'activité.

2 mn

(Crédits : DR : Geneviève Colonna d'Istria)

Après des années difficiles, le thermalisme auvergnat affiche une meilleure santé. Le salon Thermalie a permis de présenter les premiers chiffres de fréquentation en 2015, année marquée par une hausse des curistes de près de 4,5 % dans la région, contre 2,5 % au plan national.

"Plusieurs raisons objectives expliquent ces résultats, développe Pierre Jal, directeur général de Thermauvergne. Nous avons d'abord dépoussiéré notre communication et nos opérations marketing, ce qui a commencé à porter ses fruits. Et puis, bon nombre de nos établissements se sont modernisés, avec de nouveaux programmes à la clé chaque année."

Nouveautés 2016

Parmi les nouveautés 2016, les cures post-cancer à La Bourboule ou encore la "mini-cure Rela"x proposée à Bourbon-L'archambault, dont l'objectif est d'aider à retrouver le sommeil.

"Nous percevons une attente de plus en plus grande pour des séjours de prévention santé, constate Pierre Jal. Ainsi qu'une demande croissante pour les cures bien-être tout compris, notamment pour le séjour thermal spa."

Thermauvergne et ses onze stations thermales, soutenues par la Région, accompagneront cette année les stations pilotes de Châtel-Guyon et La Bourboule (Puy-de-Dôme) dans la mise en œuvre du schéma directeur "Station Thermale Pleine Santé". Celui-ci s'accompagnera de la mise en place de nouvelles offres, mieux adaptées et partagées par un maximum d'acteurs de ces stations.

"Trait d'union thermal"

Enfin, fusion oblige, le salon a aussi été l'occasion d'acter le "trait d'union thermal" qui relie aujourd'hui Auvergne et Rhône-Alpes. Frédéric Bonnichon, maire de Châtel-Guyon, a rappelé le souhait de Laurent Wauquiez, président de la Région, d'élaborer dans les prochains mois un "plan thermal" pour accélérer le développement du thermalisme et des stations sur la période 2016-2020.

"Nous avons jeté les premières bases à Paris. C'est un dossier qu'il va falloir continuer à développer pour trouver des synergies".

Selon Thermauvergne, depuis trois ans, le thermalisme médicalisé en Auvergne a progressé de 5% par an, contre 2 % au plan national, avec une progression de toutes les stations thermales en 2014. Sans oublier les bienfaits du secteur sur l'emploi et l'économie régionale. Thermalisme et tourisme thermal génère environ 270 millions d'euros par an, pour un chiffre d'affaires proche de 35 millions d'euros et 8 000 emplois directs.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.