Roybon : un centre équestre mis à la porte ?

Alors que son fondateur avait signifié son opposition au projet de Center Parcs et pris position au sein du Collectif Pour les Chambarans sans Center Parcs, la commune de Roybon vient de mettre fin à une convention d'occupation du terrain principal du centre équestre Cheval Autrement, une petite structure dédiée à l'équithérapie.

4 mn

(Crédits : DR)

Le projet de Center Parcs ferait-il déjà des dommages collatéraux ? Installé depuis près de 10 ans à Roybon avec ses quatre chevaux, le gérant de Cheval Autrement, Jean-Marie Brun, proposait jusqu'ici de l'équithérapie et des sorties à cheval dans le bois des Chambaran, ceux-là même qui sont désormais concernés par le projet de Center Parcs.

Comme certains habitants, Jean-Marie Brun était allé manifester son opposition au projet et s'est progressivement investi dans l'association Pour les Chambarans sans Center Parcs (PCSCP).

Un projet imposant

Le collectif a notamment manifesté plusieurs fois son opposition au projet de village-vacances Center Parcs, visant à construire près d'un millier de logements sur 150 hectares de forêt. Il fait même partie des associations ayant déposé un référé-suspension devant le tribunal administratif de Grenoble demandant la suspension de l'arrêté préfectoral du 16 octobre 2014, autorisant la capture et la destruction d'espèces protégées. Mais la requête avait été rejetée, alors qu'une seconde demande en référé émanant de la Fédération de Pêche de la Drôme et de l'Union régionale des fédérations de pêche concernant la loi sur l'eau avait été accordée.

Une convention non renouvelée

Le 17 février dernier, Jean-Marier Brun a reçu une lettre de la mairie de Roybon lui signifiant le non-renouvellement de la convention d'occupation d'un terrain de près de 3 hectares, qui lui était jusqu'ici accordée par tacite reconduction, chaque année depuis près de 10 ans.

"Je n'ai même pas été appelé avant. Je dois débarrasser le terrain qui servait de pâture pour mes quatre chevaux avant l'échéance, c'est-à-dire enlever toutes les clôtures que j'avais faites, avant début mai. Et ce, sans qu'il n'existe un autre projet sur ce terrain. Il n'est d'ailleurs pas du tout dans la zone du Center Parcs", annonce Jean-Marie Brun.

Si dans cette lettre, que nous nous sommes procurée, la mairie insiste sur le fait que la mise à disposition du terrain était "gratuite", M. Brun affirme qu'il faisait "des tarifs aux habitants de Roybon qui participaient à ses activités", et qu'il avait déjà proposé à la mairie un loyer. "Il ne s'agit pas d'une question d'argent", estime-t-il.

Un projet qui cristallise les oppositions ?

Arrivé il y a dix ans à Roybon pour son calme et son cadre de vie, c'est justement pour ces mêmes raisons que cet ancien ingénieur à France Télécom songe désormais quitter le village aujourd'hui. Non sans amertume, il dénonce la politisation de "l'affaire Center Parcs" qui diviserait désormais les habitants de la commune. "avec des panneaux en faveur du projet qui envahissent l'espace public".

Ce projet a stigmatisé les oppositions. J'ai été hué par la foule en rentrant de chez moi par des manifestants. Certaines personnes me demandent si elles doivent me serrer la main car en faisant partie des opposants au projet, c'est moi qui fait mourir Roybon", annonce-t-il. "Pourtant, à mon échelle, je faisais vivre l'économie locale en prenant mon foin chez un agriculteur local, que je faisais venir le véto du coin, et que j'allais manger au restaurant du village...".

Pour lui, l'avenir se fera désormais sans Roybon, même si le déménagement ne sera pas aisé : "La mise en vente de la maison va prendre du temps. D'autant plus qu'il est plus difficile de déménager une activité avec des chevaux". Il vise un rayon de 100 kilomètres autour de Grenoble. En attendant, il devra regrouper ses 4 chevaux dans un plus petit pré de 5 000 m2 au sein de sa propriété, et devra faire des allers-retours jusqu'à une autre pâture de 2 hectares, située à plus d'un kilomètre à pied.

Nous avons tenté de rejoindre la mairie de Roybon, qui n'a pour l'instant pas retourné notre appel.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.