Cybersécurité : un marché brûlant pour Cisco, dont l’offre industrielle mondiale est désormais pilotée depuis Lyon

L’américain Cisco a récemment inauguré à Villeurbanne son centre R&D, dédié à la cybersécurité des équipements industriels. Un domaine devenu stratégique depuis l'accélération de la digitalisation au sein de l'industrie, mais aussi une illustration de l’importance, accordée désormais par le géant mondial des équipements en réseau, aux compétences lyonnaises héritées du rachat de la startup Sentryo en 2019. Et ce, alors que le groupe compte investir 50 millions d'ici les trois prochaines années pour se développer au sein de l'Hexagone.
Le nouveau centre R&D de Cisco à Villeurbanne consacre l'importance de l'activité de cybersécurité industrielle, pilotée désormais par l'ex-équipe de Sentryo. Il compte également devenir une vitrine pour attirer de jeunes talents sur un marché tendu.
Le nouveau centre R&D de Cisco à Villeurbanne consacre l'importance de l'activité de cybersécurité industrielle, pilotée désormais par l'ex-équipe de Sentryo. Il compte également devenir une vitrine pour attirer de jeunes talents sur un marché tendu. (Crédits : DR)

Le leader mondial des équipements de réseau, l'américain Cisco avait mis la main en 2019 sur la pépite lyonnaise de l'Internet des objets et de la cybersécurité industrielle, Sentryo. Trois ans plus tard, Lyon est devenu l'épicentre de la stratégie du géant américain en la matière, alors que le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 50 milliards de dollars en 2021 pour 75.000 salariés (dont 850 en France).

« Les équipes qui nous ont rejoint avec la reprise de Sentryo, ainsi que leur technologie, sont devenus la pierre angulaire de notre offre en matière de cybersécurité liée aux équipements industriels. Nous avons créé une marque mondiale à partir des compétences de Sentryo, Cisco Cyber Vision. Et elle est pilotée depuis Lyon pour l'ensemble de nos marchés à travers la planète », explique Laurent Degré, président de Cisco France.

Et même si le marché de la cybersécurité des équipements industriels affiche, pour le moment, une place limitée dans l'activité globale du groupe, il sous-tend également de belles perspectives de croissance (chiffres non communiqués). Car leur importance est désormais plus que stratégique au vu des menaces qui pèsent sur la Toile en matière de cybersécurité, depuis la digitalisation accélérée d'un grands nombre d'acteurs industriels suite à la crise sanitaire.

Difficile pour autant de trouver des chiffres sur ce marché convoité, même si une récente étude du cabinet IDC estime que le marché européen de la cybersécurité (industrie comprise) a déjà connu une croissance de +8,3 % en 2021 (soit 34 milliards d'euros), tandis que les dépenses consacrées aux équipements, logiciels et services de sécurité en Europe pourraient même dépasser le cap des 45 milliards d'euros.

Un nouveau centre R&D à Villeurbanne

De quoi assurer aux équipes de Sentryo une place toute particulière au sein du groupe ? « L'acculturation s'est passée sans aucun problème, Thierry Rouquet et Laurent Hausermann (co-fondateurs de Sentryo) sont plus que jamais des piliers importants. Nous avons intégré Sentryo, et sa trentaine de collaborateurs, dans un très gros groupe mais nous avons veillé soigneusement à protéger leur agilité de startup et leur forte capacité d'innovation. Ce pôle IOT et cybersécurité industrielle dispose d'une très grande autonomie », assure le dirigeant.

Le pôle lyonnais a ainsi doublé de taille et est constitué désormais d'une soixantaine de personnes. Une dizaine de postes sont actuellement ouverts. Le centre R&D de 600m² que vient de s'offrir Cisco à Villeurbanne pour regrouper ses équipes locales sur un même site illustre lui aussi l'intérêt tout particulier que porte l'américain à son équipe lyonnaise.

Car bien que le montant de l'investissement n'ait pas été dévoilé (comme la plupart des données stratégiques de Cisco), il s'inscrit dans l'enveloppe des 50 millions de dollars annoncés par Cisco, pour les trois ans à venir. Objectif affiché : « accompagner » le marché français sur trois axes stratégiques, que sont justement les PME, la cybersécurité et l'industrie 4.0.

« Ce centre de R&D va nous permettre d'avancer plus vite pour améliorer encore nos solutions, mais il va aussi nous servir de vitrine. Pour attirer des nouveaux collaborateurs, car nous avons besoin de recruter, pour nos partenaires (nous en avons 1.200 en France), pour nos clients et pour l'écosystème industriel ».

En septembre dernier, Cisco avait déjà annoncé sa participation à l'entreprise à mission Swarn, centre d'innovation et de transformation du campus numérique de la région Auvergne Rhône-Alpes, destiné à accompagner les entreprises industrielles dans leur transformation numérique.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 21/10/2022 à 19:02
Signaler
Bonjour Je paramètre des routeurs des switchs des commutateurs cisco depuis.....la création des cisco de vices toutes les remarques cybersécurité erreurs ne sont jamais été pris en compte avec mon nom ..... en france cela correspond à 1993 et ensu...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.