Attirer les jeunes en montagne : l'opération reconquête

L'opération a démarré depuis le début du mois d'avril et va se poursuivre pendant trois années avec des campagnes ciblées sur des périodes données. Réunissant une trentaine de partenaires, Génération montagne a pour objectif de faire revenir la clientèle des 8-25 ans à la montagne qui la boude depuis des années.

2 mn

Les professionnels de la montagne veulent reconquérir la clientèle jeune, hiver comme été.
Les professionnels de la montagne veulent reconquérir la clientèle jeune, hiver comme été. (Crédits : Véronick Lepalabe, OT La Norma)

C'est un constat : en 1995, les jeunes de la tranche 10-19 ans représentaient 20 % de la clientèle de montagne. En 2015, ce taux est descendu à 14 %. Inquiets, les professionnels de la montagne et du tourisme en Auvergne-Rhône-Alpes ont donc décidé de réagir afin de stopper l'hémorragie. En lançant Génération montagne, ils espèrent ainsi pouvoir reconquérir la jeunesse des 8-25 ans à la fois sur le court, moyen et long terme en menant des actions temporaires qui ont débuté le 1er avril et se termineront le 2 mai.

D'autres campagnes devraient également avoir lieu à différents moments de l'année, avant l'été et à l'approche de la saison d'hiver 2017/2018. L'opération pilotée par Auvergne-Rhône-Alpes tourisme et l'Association nationale des maires de stations de montagne est prévue sur trois ans.

Lire aussi : Fidéliser les jeunes skieurs : un enjeu capital pour les stations

Les professionnels ont conscience de l'enjeu qui s'annonce surtout que depuis des années, ils n'arrivent pas à panser cette baisse. Lionel Flasseur, directeur général du Comité régional du tourisme avance trois raisons à ce désaveu :

"L'image de la montagne peut paraître élitiste, destinée aux passionnés de randonnées engagées ; certains investissements n'ont pas été faits au bon moment notamment sur le plan des hébergements collectifs ; enfin l'aspect sécuritaire a pu en freiner certains."

Court, moyen et long terme

Avec Génération montagne, l'idée est ainsi de pouvoir ramener à court terme cette clientèle, hiver comme été, à la montagne dans une logique consumériste. De renouveler les générations à moyen terme - "si l'on ne ski pas quand on est jeune, on ne le fera pas après, soutient Lionel Flasseur. Enfin à plus long terme, c'est d'avoir pu sensibiliser et transmettre le goût de la montagne aux enfants de ces jeunes devenus adultes.

"C'est la raison pour laquelle, les deux premiers segments des 8-17 ans sont très importants dans le renouvellement des générations. On s'attaque à une montagne", reconnaît sous un jeu de mots implacable Lionel Flasseur.

L'idée est aussi de communiquer sur la montagne et ses activités, pas uniquement sur les sports de glisse, ainsi que ses métiers et opportunités. "Le temps passé sur des skis a fortement diminué, désormais on ne va plus à la montagne que pour cela."

L'objectif est de "retrouver ces 20 %, en gagnant même deux à trois points par an sur une période de cinq ans. Pour cela, il faut apporter une vraie réponse". Génération montagne veut en être une. Elle entre ainsi dans la stratégie de la Région au soutien du secteur.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.