L'Université catholique de Lyon veut lever 6 millions d'euros

L'établissement d'enseignement supérieur privé veut changer de dimension. Il entend accueillir 2 000 étudiants supplémentaires et frôler la barre des 15000 étudiants d'ici trois ans.

2 mn

(Crédits : DR)

En 2021, l'Université catholique de Lyon (UCLy) entend compter, sur ses deux campus implantés dans la presqu'île lyonnaise, près de 2 000 étudiants supplémentaires, essentiellement recrutés sur les niveaux Master et Bac +5.

Afin d'y parvenir, l'établissement d'enseignement supérieur et de recherche privé (au budget de fonctionnement de 35 millions d'euros, dont 70 % financés par les étudiants et leur famille, 400 équivalents temps plein) parie sur l'attractivité de ses contenus pédagogiques et la pertinence de ses sujets de recherche.

"Nous misons sur un effet de levier : ces nouvelles formations vont contribuer à notre attractivité auprès des étudiants que nous allons chercher en France, mais aussi à l'international. Nous allons investir pendant trois ans, puis elles s'autofinanceront avec les nouvelles promotions. C'est un développement sur-mesure pour notre établissement", souligne le recteur de l'UCLy, Thierry Magnin.

Appel aux chefs d'entreprise

Pour financer ces investissements, estimés à 6 millions d'euros sur trois ans, l'UCLy a recours à une méthode efficace, déjà éprouvée par deux fois dans son histoire : la campagne d'appel aux dons ou de mécénat. Destinée à tous ses soutiens, elle vise en particulier les chefs d'entreprises, dont 16 sont déjà réunis autour d'un comité de soutiens.

"Nos jeunes souhaitent donner du sens à leur métier et accéder à des programmes innovants, c'est là tout l'objet de notre soutien à l'UCLy", résume Cyril Balas, PDG de l'imprimerie Perroux et président du comité de soutien.

Les entrepreneurs se sont déjà engagés à verser 2,5 millions d'euros. Reste à trouver 3,5 millions pour financer 19 projets au total, d'un master « management éthique des innovations biotechnologiques » à des programmes de recherche comme « diversité religieuse et interculturalité » ou « éthique, personne et société » en passant par la création d'une école de tourisme.

"Partenariat équitable et intelligent"

En complément de ces axes pédagogiques, l'université entend renforcer son dispositif de bourse existant, lancer un ré-incubateur social pour accompagner les publics éloignés de l'entrepreneuriat vers la création d'entreprises, s'engager elle-même dans la transformation numérique ou mettre en place une plateforme, UCLy expert, consacrée aux entreprises avec « espace de coworking et programme d'expertise managériale ».

Sans ticket d'entrée, chaque entreprise est libre de contribuer au développement de tout ou d'une partie d'un projet.

"Nous ne sommes pas dans la contrepartie sur mesure, mais bien dans la philanthropie, un don désintéressé. Il s'agit de construire un partenariat équitable et intelligent", note Benoit Froment, le directeur partenariats et développement et directeur de la campagne de l'UCLy.

Une campagne qui devrait gonfler le budget de l'université : il devrait atteindre les 40 millions d'euros d'ici cinq ans et 80 collaborateurs supplémentaires.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.