Grenoble École de Management :  un nouveau campus à Paris en 2019

 |  | 455 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : DR)
Grenoble Ecole de Management va quitter son actuel campus parisien pour investir son propre site. Objectif : accompagner son développement en misant sur sa marque.

Déjà présente à Paris, sur un campus commun avec l'EM Normandie, Grenoble Ecole de Management (GEM) va voler de ses propres ailes.

"Nous sommes installés dans un bâtiment qui a déjà connu plusieurs extensions, nous ne pouvons faire mieux. Face à notre développement, plus rapide que prévu, nous avons fait le choix de partir sur un site propre", avance Jean-François Fiorina, directeur général adjoint de Grenoble Ecole de Management.

Pour le moment, l'école suit deux pistes, des "sites de 4 000 à 4 500 m2 dans Paris intra-muros", mais n'a pas arrêté son choix. "Ce qui est sûr, c'est que compte tenu de nos activités et de nos ambitions pour le site, nous devons rester accessibles à tous", poursuit le directeur général adjoint.

Valeur ajoutée

Le site parisien accueille déjà 300 étudiants. Avec ce nouveau campus, dont l'ouverture est programmée en 2019, GEM ambitionne d'atteindre les 1 000 apprenants d'ici trois ans.

"Certes, il y a beaucoup d'écoles à Paris. Mais elles jouent sur une certaine misère éducative. Nous sommes une école reconnue pour ses qualités de formation, et notamment en post-bac. Par ailleurs, de nombreux étudiants étrangers sont attirés par la France. Ils connaissent Paris, pas Grenoble ", poursuit Jean-François Fiorina.

L'école de management souhaite également profiter de la proximité des sièges sociaux, des influenceurs et des acteurs de l'éducation pour répondre à ses ambitions.

Car, plus qu'un campus, "un lieu de production de formation", le nouveau site, "la maison Gem", se veut davantage être à un lieu de rencontre et de débats.

Gem Lab et EdTech Factory

Pour ne pas se laisser distancer par la révolution qui touche aussi le marché de l'éducation, GEM anticipe. 

Elle installera à Paris un Gem LAB, réplique d'un laboratoire d'expérimentation de 300 m2 qu'elle est en train d'aménager sur son site grenoblois, dans un nouveau bâtiment qui sera opérationnel courant 2019.

"Ce sera un outil de développement et d'immersion pour tester de nouvelles pédagogies", souligne-t-il.

Pour compléter ce dispositif, l'école a lancé EdTech Factory, un laboratoire qui accueille entre 5 et 7 projets par an en lien avec les sciences de l'éducation

"Pour ces startups, il est difficile de travailler avec les écoles, car elles peuvent être perçues comme une menace, mais aussi comme une opportunité. Nous pensons que nous pouvons être un formidable terrain d'expérimentation, et profiter de leurs avancées ou de leurs échecs", poursuit-il.

À chaque fin de cession, l'école évalue les projets ; certains sont abandonnés, d'autres sont réorientés vers les structures d'accompagnement et d'incubation de la région. Et n'exclue pas d'étendre la collaboration selon les cas.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :