Emploi : une semaine pour répondre aux difficultés de recrutement des entreprises

Alors que s'ouvre sa grande semaine pour l'emploi, "1 semaine pour 1 emploi" dans toute la région Auvergne-Rhône-Alpes, Pôle Emploi Auvergne Rhône-Alpes a pour objectif de réduire ses délais de recrutement à 30 jours pour répondre aux besoins des entreprises.

2 mn

(Crédits : DR)

Du 3 au 11 octobre, se tiendra la 14e édition d'"1 Semaine pour 1 Emploi" au cours de laquelle 130 manifestations de proximité auront lieu dans toute la région Auvergne-Rhône-Alpes. Organisée par Pôle Emploi, avec le soutien de près de 1 000 partenaires, c'est l'occasion pour 2 500 recruteurs de proposer près de 15 000 offres d'emplois à pourvoir.

Recruter plus rapidement

Si l'événement favorise la création d'emplois, l'an dernier 8 000 demandeurs d'emploi y ont été embauchés, cette semaine est stratégique pour Pôle Emploi Auvergne-Rhône-Alpes.

Car malgré un taux de chômage plus bas que la moyenne nationale - 7,5 %, du jamais-vu depuis 2009 - et la création de 30 000 emplois en 2018, Pôle Emploi s'est vu contraint de retirer pas moins de 7 500 offres non-pourvu de sa plateforme l'an dernier. Alors même que les entreprises déclarent avoir des difficultés à recruter.

Lire aussi : Auvergne-Rhône-Alpes : les difficultés de recrutement freinent toujours le développement

Ces moments forts permettre aux entreprises présentes d'aller chercher un public éloigné de l'emploi : au cours d'un salon, un candidat rencontre en moyenne 4 entreprises et 45% des recruteurs déclarent avoir recruté des profils qui ne l'auraient pas été sur simple CV.

Ils permettent aussi d'accélérer les recrutements, l'autre demande latente des entreprises.

"Actuellement, il faut en moyenne 46 jours pour pourvoir une offre d'emploi. Notre objectif est de réduire ce délai à 30 jours," avance Pascal Blain, directeur régional de Pôle Emploi.

145 conseillers expérimentés

Pour réduire le nombre de postes vacants, Pôle Emploi va renforcer son dispositif d'accompagnement. 145 conseillés expérimentés vont être recrutés en CDD afin d'accompagner les demandeurs d'emploi et les entreprises.

Une de leur nouvelle mission sera de contacter les entreprises si une offre d'emploi reste non-pourvue trop longtemps, afin d'identifier le problème et de revoir éventuellement le contenu de son annonce. Il pourra aussi réaliser un travail sur les compétences des candidats, autre raisons invoquées de l'allongement des délais. Et s'appuyer sur le Plan Investissement compétences (PIC) et ses 850 millions sur 4 ans dédiés à la formation en région Auvergne-Rhône-Alpes.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 03/10/2019 à 21:48
Signaler
L'entreprise est très mal perçue en France ... il faut absolument que l'éducation nationale se remette en cause et comprenne que la vie économique passe obligatoirement par l'entreprise mais il faut aussi changer l'état d'esprit de nos pédagogues...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.