Savoie : un data center refroidi par les eaux du lac du Bourget ?

Le groupe informatique Xefi confirme son implantation en Savoie en lançant la construction d'un data center à Savoie Technolac, un investissement de 10,95 millions d'euros. La construction prévoit la possibilité de faire bénéficier la structure du système Beau Lac de refroidissement par les eaux du lac du Bourget.

2 mn

Illustration du projet de data center.
Illustration du projet de data center. (Crédits : DR)

Après avoir tout récemment acquis l'entreprise Perrier Informatique à Chambéry, le groupe lyonnais Xefi (ex-CFI Maintenance) vient de poser la première pierre de son deuxième data center en propre dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, après celui de Civrieux (Ain).

Alors que la région compte près de 15 data center appartenant à des entreprises différentes, les deux Savoie n'en comptaient aucun jusqu'à présent.

Investissement de près de 11 millions

Le bâtiment est actuellement en construction à Savoie Technolac, au Bourget-du-lac, à proximité d'une des deux futures têtes de réseau de fibre optique du département de la Savoie. Xefi investit 10,95 millions d'euros dans ce projet qui devrait être opérationnel à la fin de l'année.

La construction prévoit la possibilité de faire bénéficier le data center du système Beau Lac de refroidissement par les eaux du lac du Bourget, un projet à l'étude actuellement chez Savoie Technolac, et qui pourrait voir le jour en 2020, précise Luc Berthoud, le président du technopôle. Les data centers sont des consommateurs majeurs d'énergie qu'ils utilisent afin de refroidir leurs salles de serveurs.

Le futur bâtiment pourra accueillir 150 baies sur plus de 800 mètres carrés, en plus de 700 mètres carrés d'espaces de bureaux destinés à accueillir les équipes de Xefi.

La santé ciblée

En effet, en plus des serveurs informatiques, Xefi regroupera sur ce site les employés de Xefi Chambéry (ex-Perrier Informatique) et les ingénieurs chargés de l'administration du data center, précise Myriam Rambaud, chargée de mission auprès du PDG chez Xefi.

Celle-ci précise que Xefi a été approchée par Savoie Technolac pour l'implantation du data center. L'entreprise y a vu l'opportunité de développer ses activités d'hébergement de données, de virtualisation et d'infogérance dans les Savoie.

Xefi visera particulièrement la clientèle locale des établissements de santé. Le groupe informatique a déposé une demande d'agrément auprès de l'Agence française de la santé numérique, afin de pouvoir héberger des données relatives à la santé des personnes. Xefi s'attend à obtenir l'agrément au mois de juin.

La proximité comme atout

Xefi mise aussi sur cette implantation pour séduire les PME locales, en plaidant l'argument de la sécurité juridique et technique. "La proximité de l'hébergement évite que les données soient soumises à des législations étrangères, souligne Myriam Rambaud. Et cela permet à nos futurs clients d'avoir un interlocuteur en face d'eux."

Le groupe Xefi est surtout présent dans le quart sud-est de la France. L'entreprise ne dispose pas de sites à l'étranger.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 31/03/2017 à 8:51
Signaler
Et l'eau réchauffée sera récupérée pour le chauffage ?Ça aurait été l'information à mettre en avant.

le 31/03/2017 à 14:04
Signaler
Le lac du Bourget, une fois réchauffé, accueillera des poissons exotiques. :-) Le chauffage des bâtiments de la zone pourrait peut-être s'envisager mais à la construction (réseau de chaleur), sinon peut-être avoir des serres pour la culture.

à écrit le 30/03/2017 à 22:36
Signaler
Les eaux du lac du Bourget seront réchauffées par le data center ...

le 02/04/2017 à 18:05
Signaler
"volume de 3,6 milliards de mètres cubes d’eau, soit l’équivalent de l’ensemble de la consommation annuelle domestique de la France" y a donc de la marge. Je le vois de ma fenêtre (sur la pointe des pieds) mais pas sûr que ça rende l'eau beaucoup plu...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.