Véhicules électriques : pourquoi Plastic Omnium signe (lui aussi) avec la pépite Verkor

Quelques semaines après avoir annoncé le choix de son site de Dunkerque pour accueillir sa gigafactory, puis lancé les travaux de son second site grenoblois, la pépite Verkor dévoile ce mardi un nouveau partenaire stratégique, qui n'est autre que l'équipementier français Plastic Omnium. Déjà présent sur le marché des véhicules hydrogène et électrique, le groupe automobile souhaite ainsi développer des synergies avec la startup industrielle, tout en entrant à son capital.

5 mn

(Crédits : DR/Verkor)

Et de 12 ! Après avoir dévoilé les noms de ses quatre partenaires historiques (l'EIT InnoEnergy, le groupe IDEC, Schneider Electric, Capgemini) puis de sept nouveaux partenaires, entrés à l'été dernier à l'occasion d'une levée de 100 millions d'euros (Renault Group, EQT Ventures, Arkema, Tokai COBEX et le Fonds de Modernisation Ecologique des Transports (FMET) géré par Demeter, ainsi que l'Etat français et la Région Auvergne Rhône-Alpes), la pépite Verkor a séduit un nouveau groupe, toujours en lien avec ses visées dans le marché automobile.

Il s'agit cette fois de l'équipementier Plastic Omnium, qui venait justement de réaliser lui-même des investissements au sein d'un projet de R&D, dans le domaine de la carrosserie intelligente à destination des véhicules électriques, comme il l'expliquait ce lundi à La Tribune.

Un accord à deux volets : recherche et financement

Cette fois, le fabricant de pièces pour l'automobile, qui emploie 30.000 personnes sur ses 135 sites de production et ses 31 centres de recherche en R&D à l'échelle mondiale, veut marquer un cran de plus dans le développement du marché de la mobilité électrique.

Plastic Omnium entame en effet une coopération stratégique avec la jeune pousse iséroise "pour le développement, la production et la commercialisation de modules et packs batterie utilisant les cellules Verkor", ainsi qu'un partenariat visant la mobilité particulière et commerciale, et le stockage stationnaire.

Mais ce n'est pas la seule visée de ce nouvel accord, qui comprend également une prise de participation au sein de la startup industrielle, à hauteur de 20 millions d'euros.

De quoi lui permettre de s'assurer en premier lieu d'avoir, "un accès privilégié, dès 2025, à un volume initial d'au moins 4 GWh annuels de la production de batteries de Verkor à Dunkerque (Nord)". Les deux sociétés plancheront également ensemble sur le développement et la commercialisation de modules et packs batterie, utilisant là aussi des cellules produites par Verkor.

En vertu de cet accord, Plastic Omnium apportera quant à lui "son savoir-faire dans l'assemblage de pièces complexes pour les applications automobiles et Verkor une expertise reconnue dans la fabrication de cellules de batterie haute puissance, à haut rendement, bas-carbone et durables", souligne Verkor, qui estime que ce nouveau partenariat lui permettra également "d'étendre sa présence sur les marchés".

Plastic Omnium, l'atout industriel pour Verkor

Plastic Omnium se pose en effet comme un poids lourd du secteur de l'automobile : créé il y a 75 ans et désormais côté en Bourse, le groupe a enregistré un chiffre d'affaires de 8 milliards d'euros en 2021, et dispose d'un réseau de 137 usines et 31 centres de R&D à l'échelle mondiale.

Il conçoit et produit déjà des systèmes de carrosserie complexes et interactifs, des systèmes de réduction des émissions et de stockage d'énergie et avait engagé depuis 2015 des investissements dans le domaine de l'hydrogène, en vue du développement d'une offre complète de réservoirs de stockage d'hydrogène, de piles à combustible et de systèmes hydrogène.

"Cette collaboration industrielle permet de placer Verkor au centre des acteurs de la mobilité électrique et de nous développer sur les marchés des véhicules commerciaux et du stockage stationnaire", a souligné, par voie de communiqué, le président du directoire de Verkor, Benoit Lemaignan.

Une collaboration qui revêt également un aspect stratégique pour l'équipementier Plastic Omnium, qui vise à renforcer ses positions dans le domaine des éco-mobilités, allant des véhicules particuliers aux véhicules commerciaux légers et semi-lourds.

Faire de Plastic Omnium un producteur à part entière de modules de batteries

Pour Laurent Favre, directeur général de l'équipementier automobile, "Plastic Omnium accélère ainsi son engagement dans la mobilité électrique grâce à la combinaison de savoir-faire uniques en matière de conception des composants, d'une offre complète de solutions de stockage et de systèmes de gestion d'énergie au service de toutes les formes de mobilités, automobile, ferroviaire, flottes commerciales, camions, bus..."

Cette opération s'inscrirait par ailleurs dans la "continuité" du développement de batteries packs 48V à sodium-ion pour les véhicules hybrides, déjà réalisés par l'équipementier aux côtés de la startup picarde Tiamat Energy.

"Cette double opération pose des jalons stratégiques, visant à faire du groupe un producteur à part entière de modules de batteries et un partenaire privilégié des acteurs de la mobilité en matière de systèmes de gestion d'énergie, adaptés à tous types de motorisations", a déclaré Christian Kopp, le directeur général de la division Clean Energy Systems de Plastic Omnium.

Reste désormais à traduire ces ambitions en cibles chiffrées.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.