Saint Jean Industries enregistre le plus gros financement de son histoire

Saint Jean Industries anticipe une croissance de 25 % de ses ventes en 2017. L'industriel rhodanien est soutenu par la BEI qui lui a accordé un financement de 45 millions d'euros échelonné sur 2017, 2018 et 2019.

2 mn

(Crédits : DR)

Pour lire cet article en accès libre, profitez de notre offre d'essai d'un mois gratuit http://bit.ly/ActeursFullAccess.

Saint Jean Industries, équipementier automobile basé à Saint Jean d'Arrdières dans le Rhône, a signé avec la BEI ( Banque européenne d'investissement) la plus importante opération de financement de son histoire. L'établissement financier lui a concédé une ligne de crédits de 45 millions d'euros, pour la période 2017/2019, bénéficiant d'une garantie européenne au titre du Plan d'investissement pour l'Europe (Plan Juncker). Le fabricant d'équipements en aluminium, fonte et acier se voit ainsi soutenu dans ses programmes de recherche, innovation et développement ainsi que ses investissements industriels européens.

Une suspension hybride

Le groupe présidé par Emile Di Serio prévoit ainsi de créer quelque 150 emplois nouveaux, principalement des ingénieurs et scientifiques, d'ici à 2019 pour renforcer son processus d'innovation. L'entreprise qui a mis au point, en 1983, son procédé Cobapress (Couler, basculer, presser), un vrai brevet de rupture, continue de l'améliorer pour répondre, entre autres, aux défis de légèreté que doivent relever les constructeurs.

Dans le cadre d'une collaboration avec Hexcel Corp, spécialisé dans les matériaux composites, elle a conçu une suspension hybride ( aluminium/ fibre de carbone) offrant  durabilité et raideur accrues.

Extensions et nouveaux outils de production

Saint Jean Industries, fort de 2 200 collaborateurs, anticipe un chiffre d'affaires consolidé 2017 de l'ordre de 390 millions d'euros, en hausse de 25 % versus 2016.

"Cette croissance profite à toutes nos implantations, en Europe et aux Etats-Unis", précise un porte-parole de l'ETI familiale.

Ce dernier cite l'usine de Croatie, créée en 2003 à Slavonski Brod, dont la capacité a été doublée, l'unité de Stuttgart dotée de nouvelles installations pour la soudure de sous- ensembles en aluminium tandis que de nouvelles machines d'usinage et d'assemblage sont venues équiper le site principal de Saint-Jean d'Ardières.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.