LDLC : après la vague de consommation liée au Covid, le CA recule mais reste à des niveaux inédits

Le groupe LDLC affiche un léger recul de son chiffre d'affaires. Pas de quoi inquiéter les dirigeants, qui assurent que le niveau reste tout de même au-dessus de la période avant Covid. Pour la suite, le groupe accélère son développement de boutiques physiques et de communication afin de se rendre encore plus visible du grand public et de poursuivre sa croissance.

4 mn

(Crédits : DR)

"Déception, le mot serait un peu fort. L'année n'a pas été à la hauteur de ce qu'on pouvait espérer lorsqu'elle a démarré. Pour autant, nous sommes sur une année de très belle facture, qui montre la solidité du groupe et toute la transformation opérée. Je dirais que je garde un côté extrêmement positif", avance Olivier de la Clergerie, directeur général du groupe LDLC.

Pour l'année 2021-2022, le groupe a en effet enregistré un chiffre d'affaires de 684,9 millions d'euros pour l'année 2021-2022, soit un recul de 5,4% par rapport à la période 2020-2021, qui affichait un CA à 724,1 millions d'euros. Un recul certes, mais à un niveau toujours au-dessus des années pré-Covid.

L'EBE par exemple "était de l'ordre de 15 millions d'euros sur l'exercice 2019-2020, et il est passé à 70 millions d'euros l'année dernière et à 58,4 millions d'euros cette année. On est sur des niveaux qui sont bien au-delà de ce qu'on pouvait connaître avant, avant la période Covid", affirme le directeur général.

Un double effet Covid

Un recul qui s'explique par un "retour à la normale de la consommation des ménages après une croissance très forte. Je rappelle juste que sur l'exercice de 2020-2021, la croissance sur l'activité a été avait été de plus de 40 %. Après une croissance exceptionnelle en termes d'activité. Il est normal aussi que l'on ne puisse pas reproduire exactement la même chose", explique Olivier de la Clergerie.

Notamment à cause des problèmes de matière première et d'approvisionnement dans le secteur, "sur des périodes clés (black Friday et Noël), combinées à un retour à une situation normale de consommation sur les activités BtoC." Un contexte qui a poussé à évoluer. "Pour faire face à ce contexte de pénurie, on a souvent des délais d'approvisionnement qui sont allongés et donc en fait en stock dont on a augmenté la taille en valeur."

Le BtoC a été en repli de 9,2 % sur la période 2021-2022. A noter qu'un quart des activités de LDLC est liée aux entreprises. Les activités B to B ont quant à elle progressé de 4,8 % sur la période.

La période Covid de repli à domicile et d'augmentation du télétravail, a donc bénéficié au groupe d'une certaine manière. Favorisant "l'augmentation de la pénétration du matériel informatique dans les usages des ménages, le renouvellement des postes au niveau des entreprises", selon le directeur général. Le Groupe a  ainsi "recruté 443 000 nouveaux clients (BtoC et BtoB) sur 2021-2022, en forte croissance par rapport à l'acquisition clients avant crise sanitaire (+ 329 000 en 2019-2020)."

Développer son image

 L'enjeu maintenant est de "développer la notoriété de la marque LDLC puisque nous disposons au niveau du groupe plusieurs marques de nous avons LDLC, materiel.net, Top achat. Aujourd'hui la marque LDLC a été positionnée pour permettre pour lui permettre de s'adresser au plus grand nombre. Même si nous sommes un distributeur spécialisé avec l'expertise du monde informatique, le but, c'est d'augmenter la notoriété de cette marque spécialisée pour qu'elle devienne une marque plus connue du public en terme de notoriété spontanée", poursuit Olivier de la Clergerie.

Des actions comme le naming de la future salle de sport et de spectacle LDCL Arena vont notamment dans ce sens, ou le lancement en juin du premier sport publicitaire à la télévision. La recherche de notoriété et la reconnaissance du grand public, "c'est aujourd'hui l'axe le plus important."

Une image de marque qui s'accompagne d'un développement en physique. "On souhaite aussi continuer à développer notre réseau de points de vente physiques puisque aujourd'hui il y a 87 boutiques de marque LDLC et on souhaite pouvoir continuer à en ouvrir très régulièrement pour augmenter rapidement ce chiffre."

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.