Auvergne-Rhône-Alpes : Le Crédit Agricole déploie Paymed pour favoriser l'essor du tiers-payant

Paymed, nouvelle filiale du Crédit Agricole visant à faciliter la gestion du tiers payant aux professionnels de santé, déploie son offre. Pour répondre à ses ambitions, elle installe une plateforme de traitement à Saint-Etienne. 80 emplois sont à la clé.

3 mn

(Crédits : Charles Platiau)

Paymed, nouvelle filiale du groupe Crédit Agricole créée en 2017 et dont le siège social se trouve à Champagne-au-Mont-d'Or, près de Lyon, sera commercialisée d'ici à la fin de l'année par l'ensemble des caisses régionales de la banque verte. Son offre, lancée en test en mai dernier après deux ans de travail pour obtenir l'agrément d'établissement de paiement, est finalisée.

Sa proposition de valeur : faire l'interface entre les professionnels de santé (exceptés les pharmaciens pour lesquels des outils sont déjà disponibles) et les organismes de sécurité sociale et les mutuelles en matière de tiers payant afin de faciliter leurs démarches et leur assurer un paiement plus rapide.

Pour un abonnement oscillant entre 36 et 60 euros par mois, Paymed propose d'endosser les formalités nécessaires au recouvrement des sommes dues par les patients.

Objectif : 100 millions d'euros de chiffre d'affaires

Les ambitions sont fortes : d'ici 5 à 7 ans, la filiale du Crédit Agricole entend séduire 200 000 professionnels libéraux, soit la moitié de la population totale concernée par ce service, pour un chiffre d'affaires de l'ordre de 100 millions d'euros.

"Aujourd'hui, la grande majorité des pharmacies proposent la dispense d'avance de frais. En revanche, chez les autres professionnels de santé exerçant en libéral, la proportion n'est que d'un sur quatre", explique-t-il.

Il dispose dans sa manche de deux atouts majeurs : Paymed est la première à se positionner sur ce marché et surtout, elle est soutenue par les syndicats professionnels de ces métiers. Ils détiennent d'ailleurs 30% du capital.

"Paymed est née de leur initiative, de leur volonté de développer la dispense d'avance de frais pour un meilleur service rendu aux patients, mais tout en facilitant le quotidien des professionnels. Ce sont eux qui sont venus chercher le Crédit Agricole, le modèle a été co-construit", assure Paul-Henri Cheminal, le directeur de Paymed.

Ces syndicats devraient donc représenter un vecteur solide de commercialisation et de diffusion de l'offre.

Création de 80 emplois à Saint-Etienne

Le siège social reste à Lyon, ainsi que la première plateforme de traitement de Paymed (80 personnes au total) mais, pour anticiper la croissance à venir, une seconde plateforme va être installée dans la couronne stéphanoise.

"A terme, nous dupliquerons ce modèle de plateforme ailleurs en France afin de conserver des équipes à taille humaine", annonce d'ores et déjà le directeur de Paymed.

Les cinq premiers recrutements ont déjà été réalisés. A moyen terme, entre 60 et 80 personnes devraient travailler au sein de cette nouvelle entité. Elles s'installeront dans le bâtiment Explorer du Crédit Agricole, à Saint-Jean-Bonnefonds, construit en 2017 pour accueillir jusqu'en 2020 les équipes du siège délogées pour cause de rénovation, ainsi que les archives de la banque. Paymed devrait occuper environ 1 000 des 4 000 m² du bâtiment.

"Une excellente nouvelle", pour Gérard Ouvrier-Buffet, directeur général du Crédit Agricole Loire Haute-Loire pour qui la création d'emplois et de valeur sur le territoire reste le moyen le plus certain de faire grandir son organisation.

Cette annonce intervient six mois après avoir dévoilé l'implantation à Saint-Etienne d'une unité de gestion des sinistres de Pacifica, sa filiale spécialisée dans l'assurance dommages.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 25/10/2019 à 10:56
Signaler
petite rectification , paymed est soutenue par un syndicat...la FFMKR. Est ce vraiment le role d'un syndicat d’être partie prenante dans une mesure gouvernementale?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.