15 boutiques agréées Orange Bank en Auvergne-Rhône-Alpes

En Auvergne-Rhône-Alpes l'opérateur télécoms a formé une centaine de ses salariés à ce nouveau service. Le syndicat CFE CGC qui voit d'un très bon oeil la transformation de l'opérateur télecoms en opérateur numérique craint une surchauffe d'activités dans les agences, en cette fin d'année, et demande une anticipation des embauches prévues en 2018.

3 mn

(Crédits : Orange)

A Lyon, c'est dans la boutique de la rue de la République, au coeur de la Presqu'île, qu'a eu lieu la présentation d'Orange Bank, ce jeudi.

"Une banque conçue à partir des usages bancaires sur le mobile et qui répond à des critères de facilité et de simplicité", a résumé Valérie Thérond, directrice régionale d'Orange en Auvergne-Rhône-Alpes.

Patrick Figueres, DGA d'Orange Bank était à ses côtés pour l'événement afin de décrire par le menu tous les avantages de ce service "100 % mobile" et quasiment gratuit. A l'échelle nationale, 2 millions de clients sont espérés d'ici à 10 ans, soit 10 % de la clientèle de l'opérateur téléphonique même si l'offre ne se limite pas à celle-ci. Sur ce nombre 500.000 clients viennent de Groupama Banque dont Orange a pris le contrôle à 65 % en avril 2016 avant de la rebaptiser. Par ailleurs, 30.000 salariés de l'opérateur (30 % des effectifs) devraient basculer sur cette banque au cours de l'année qui vient, selon les estimations.

 Une formation de 80 heures.

A ce jour en Auvergne-Rhône-Alpes*, 15 boutiques Orange parmi les 46 du territoire sont agréées Orange Bank. Dans ces points de ventes habilités, une centaine de conseillers de l'opérateur téléphonique a reçu, sur la base du volontariat, une formation spécifique d'IOBSP (Intermédiaire en opérations de banque et en services paiement) d'une durée de 80 heures. Moyennant quoi, ils sont en mesure de procéder à l'ouverture d'un compte, en particulier.

"D'opérateur télécoms,Orange se transforme en opérateur numérique. Ce qui donne un sens à ce que sera le groupe demain. Et cela embarque l'ensemble du personnel", se réjouit Sébastien Crozier, délégué CFE-CGC d'Orange."Par ailleurs, cette diversification va fidéliser les clients en constituant un pivot pour les achats".

 CDD et Intérim

Cependant le syndicaliste s'inquiète du surcroît d'activité dans les agences que va susciter ce lancement concomitant avec la sortie du dernier iphone et la fin d'année, toujours chargée. A ce propos et au niveau de la région Aura, Valérie Thérond, assure que le recours aux CDD et intérimaires est ajusté en fonction des besoins et des périodes commerciales pour renforcer "les 600 salariés dont 420 conseillers clients du réseau de distribution". Ce que demande la centrale syndicale c'est une anticipation des embauches prévues en 2018.

Lire aussi : Orange Bank : du nouveau, du virtuel, du gratuit et des astérisques

La CFE CGC réclame au total la création de 1500 emplois dans la région "pour combler les besoins de services de proximité, diminuer le recours à la sous-traitance dans les activités de coeur de métier, et redéployer localement des fonction support d'intérêt national". Et elle en appelle aux élus locaux pour éviter que Centre-Est devienne un "désert Orange" à l'exception de l'agglomération lyonnaise.

____

* Orange Aura couvre 10 des 12 départements de la région administrative à l'exception de Drôme Ardèche rattachés.

3 mn