Spartoo : le choix des marques centenaires, plutôt que du réseau de magasins

 |  | 952 mots
Lecture 5 min.
Au total, l'isérois Spartoo a acté la reprise des actifs de trois marques de chaussures pour femmes, dont deux centenaires JB Martin et Christian Pellet, avec une stratégie déjà éprouvée au cours des derniers mois.
Au total, l'isérois Spartoo a acté la reprise des actifs de trois marques de chaussures pour femmes, dont deux centenaires JB Martin et Christian Pellet, avec une stratégie déjà éprouvée au cours des derniers mois. (Crédits : DR)
L’isérois Spartoo, l’un des leaders européens de la vente de chaussures en ligne, officialise la reprise de deux marques centenaires à nouveau, JB Martin et Christian Pellet, à la barre du tribunal de commerce de Paris. Quelques mois après s’être séparé de la marque André, qu’il avait également repris il y a trois ans, le e-commerçant français va de l’avant et veut désormais développer son portefeuille de marques, plutôt que son réseau de magasins.

Après le rachat des marques GBB (2018), Little Mary (2019) et EasyPeasy (2020), Spartoo poursuit sur sa lancée de croissance externe dans le milieu de la chaussure. Cette fois, ce sont trois griffes, dont deux marques de chaussures pour femmes centenaires (JB Martin et Christian Pellet) placées à l'été dernier en liquidation au tribunal de commerce, qui intéressent l'un des n°1 de la chaussure à l'échelle européenne.

« Nous avons eu la chance de pouvoir reprendre en septembre dernier les actifs du groupe JB Martin, qui comptaient près de 35 millions d'euros de chiffre d'affaires et près de 300 salariés auparavant. Cela représente trois marques, que sont JB Martin, Christian Pellet et Un matin d'été », confirme Boris Saragaglia, pdg de Spartoo.

Lire aussi : Distribution : Avec le rachat d'Easy Peasy, Spartoo renforce son offre sur le segment enfants

Car comme pour les précédentes, Spartoo a misé sur un rachat des actifs des deux marques uniquement, ce qui signifie qu'il ne reprendra ni les sites ni l'ensemble des salariés, ni même les stocks de l'ancienne société. Mais déjà, son pdg Boris Saragaglia explique qu'il a constitué...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :