Marietton Développement : le premier opérateur de tourisme français veut s'offrir un voyagiste

Le groupe Marietton Développement assure qu'il continuera à faire des acquisitions en 2018. Laurent Abitbol vise 2 milliards d'euros de volumes facturés d'ici à trois ans contre 1,3 milliard d'euros cette année.

2 mn

(Crédits : Marietton Developement)

Cinquante ans et toujours le même appétit. Le groupe lyonnais Marietton Développement, fort de 1 400 collaborateurs, veut s'offrir une trentaine d'agences de voyages pour poursuivre le maillage du territoire français - notamment dans les villes de 20 000 habitants - ainsi qu'un voyagiste d'envergure nationale*, en 2018.

"Nous n'avons aucun problème d'argent. Nos actionnaires nous suivent. Nous avons acheté dix-huit entreprises en dix ans et elles sont toutes rentables", se félicite Laurent Abitbol, PDG de l'affaire.

Parmi celles-ci figure l'acquisition de Havas Voyages fin 2015, la plus importante de son histoire .

70 % des agences rénovées fin 2018

La famille Abitbol détient aujourd'hui 40 % du capital aux côtés de trois financiers (Siparex, Edmond de Rothschild Investissement et Crédit Agricole Régions Investissements). Loin des rumeurs qui laissaient entendre que le groupe pourrait chercher à se vendre, Laurent Abitbol certifie :

"Le prochain LBO pourrait avoir lieu fin 2018 ou en 2019 et les fonds sont prêts à laisser à la famille une participation plus importante, 7 à 8 % de plus".

En attendant, le professionnel du voyage rénove au pas de charge son réseau actuel de 458 agences (dont 80 sont des franchisés ou mandataires) en investissant entre 4 à 5 millions par an. A fin 2017, près de la moitié aura été modernisée et ce taux sera porté à 70 % fin 2018 et 100 % mi-2019.

"Une agence refaite c'est 20 % de chiffre d'affaires supplémentaire", savoure Laurent Abitbol.

Une stratégie confortée par un mouvement du "web to store" qui semble s'accentuer selon une étude nationale évoquant une hausse de 12 % des ventes en agences en 2017 et un recul des ventes par Internet.

8 % du marché français

Marietton Développement anticipe pour l'exercice à clôturer fin décembre prochain un chiffre d'affaires de 250 millions d'euros (versus 240 en 2016) et un Ebitda de 15 millions (10 millions un an plus tôt). En volume d'affaires facturés le groupe prévoit 1,3 milliard d'euros cette année ; ce qui ne représenterait que 8 % du marché français. Il dispose encore d'une belle marge de progression et se verrait bien atteindre les 2 milliards d'ici à trois ans. A suivre.

 * S'ajoutant à ses 2 tour opérators Voyamar Aerosun et Ailleurs

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.