Petit électroménager : ce que traduit le changement de gouvernance à la tête du Groupe Seb

Une transition dans la continuité, mais un symbole tout de même. A compter de juillet prochain, le groupe vient d’annoncer que Thierry de La Tour d’Artaise, 67 ans dont 28 passés dans le groupe familial, scindera la présidence et la direction générale en deux, selon les pratiques de bonne gouvernance. Pour la première fois, ce ne sera plus un membre de la famille fondatrice qui sera aux manettes de la direction générale du champion mondial du petit équipement domestique, qui seront confiées à l'actuel directeur général délégué, Stanislas de Gramont.

5 mn

Pour la première fois, ce ne sera plus un membre de la famille fondatrice qui sera aux manettes de la direction générale du champion mondial du petit équipement domestique, qui seront confiées à l'actuel directeur général délégué, Stanislas de Gramont.
Pour la première fois, ce ne sera plus un membre de la famille fondatrice qui sera aux manettes de la direction générale du champion mondial du petit équipement domestique, qui seront confiées à l'actuel directeur général délégué, Stanislas de Gramont. (Crédits : DR)

Thierry de La Tour d'Ar­taise avait déjà glissé qu'il étudiait la dissociation des fonc­tions « avant la fin de son mandat » en 2024. C'est désormais officiel : en fin de semaine, le groupe lyonnais Seb a annoncé que l'actuel pdg ne conserverait plus les rênes de la direction générale, qui seront confiées à son directeur délégué actuel, Stanis­las de Gramont, 58 ans.

Une division de la présidence et la fonction opérationnelle qui vise à se conformer, selon le groupe, aux standards en matière de gouvernance, tout en se plaçant sous le signe de la continuité, dans une entreprise où l'actuel pdg était le représentant de la 6e génération de la famille Lescure.

A 67 ans, Thierry de La Tour d'Ar­taise devient ainsi le dernier directeur général, issu de la famille fondatrice au sein de l'histoire du groupe (il avait épousé l'une de ses descendantes, ndlr). S'il conservera la présidence du leader du petit électroménager, il comptera désormais sur Stanis­las de Gramont pour en assurer la direction opéra­tion­nelle.

Un directeur général déjà baigné dans l'opérationnel

Diplômé de l'ESSEC, Stanis­las de Gramont s'apprête désormais à prendre, de son côté, la tête d'une entreprise côtée pour la première fois, et qui plus est, détentrice de près de 160 ans d'histoire.

Mais celui-ci n'est pas nouveau ni chez Seb, où il a été en charge de plusieurs fonctions commerciales et marketing depuis son arrivée en 2018, ni dans l'univers de la distribution, où il avait d'abord fait carrière effectuée au sein du groupe Pernod-Ricard Oran­gina (au sein duquel il était ensuite retourné brièvement entre 2014 et 2018), avant de se diriger vers le groupe Danone (entre 1992 et 2014), pour y occuper plusieurs fonc­tions de direc­tion géné­rale, en France comme à l'in­ter­na­tio­nal.

Témoignant d'une transmission d'abord ébauchée en 2018 et finalement confortée par les actes en 2022, cette étape se pose au cœur d'un processus murement réfléchi. Elle ne signera cependant pas pour autant le départ de Thierry de La Tour d'Ar­taise, qui conserve la présidence, mais n'en est pas moins significative pour le groupe Seb.

Arrivé en 1994 d'abord à la tête de son entité Calor avant de grimper jusqu'au poste de pdg de Seb en 2000, Thierry de La Tour d'Ar­taise, expert-comptable de formation, avait pris la suite de l'ex pdg Jacques Gairard. Et celui que l'on décrivait à l'époque comme un polyglotte aura façonné deux décennies du groupe familial.

22 années de transformation continue du groupe

Créé par Antoine Lescure en 1857, à l'origine sous la forme d'un atelier de ferblanterie près de Dijon, le groupe aura mué plusieurs fois avant et après la création de la marque S.E.B. (Société d'Emboutissage de Bourgogne) en 1944, et poursuivi sa consolidation au cours des 22 années de mandat de son actuel pdg.

Il aura ainsi conservé une dizaine de sites de produc­tion en France (contre 41 à l'échelle mondiale), où il emploie désormais 6.000 salariés sur un total de 34.000 à l'échelle mondiale. Et plus particulièrement, en Auvergne-Rhône-Alpes (qui héberge encore son siège social à Ecully, mais aussi à Rumilly et Pont-Évêque), ainsi qu'en Bour­gogne, son autre berceau histo­rique.

Passant de l'équivalent de 1,76 milliard d'euros de chiffre d'affaires en 1998 à près de 8 milliards fin 2021, le Groupe Seb aura multiplié son résul­tat opération­nel était multi­plié par 6, tout en poursuivant sa stratégie avec une vingtaine d'acquisitions (dont Mouli­nex, Supor en Chine, WMF en Alle­magne, etc).

Un groupe face à l'épreuve de la crise Covid

Et la crise Covid-19 n'aura pas grignotté ses ambitions puisqu'à l'automne dernier, le n°1 mondial du petit électroménager domestique tablait encore sur une croissance annuelle (réhaussée) de +14% pour l'année 2021.

D'ailleurs, on saura bientôt si le lyonnais a atteint sa cible en cette fin d'année puisque le groupe Seb doit publier, le 25 février prochain, ses résultats annuels pour 2021 avant Bourse.

Selon les chiffres du Gifam (Groupement interprofessionnel des fabricants d'appareils d'équipement ménager, le segment du gros électroménager aura en effet encore progressé de 30 % au cours du premier semestre 2021, tandis que celui du petit électroménager a bondi de +15%.

Jusqu'ici, le fabricant tricolore s'est distingué en faisant également de l'innovation l'un de ses piliers de développement, avec un postulat simple : « 60 % du chiffre d'affaires du groupe est aujourd'hui réalisé par des produits qui ont moins de trois ans. Chaque année, nous renouvelons un tiers de notre offre », rappelait lui-même Stanislas de Gramont. Une stratégie qui pourrait donc encore servir de mantra au nouveau directeur général.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.