Huttopia va multiplier ses campings à l'international

Le groupe lyonnais d'hôtellerie de pleine nature prévoit d'intensifier l'ouverture de ses campings chics à l'international pour devenir un « acteur mondial » de l'écotourisme.

4 mn

(Crédits : DR)

Déjà présent avec ses campings haut-de-gamme au Canada, aux Etats-Unis et en Chine, Huttopia met encore plus le cap à l'international, et veut désormais s'inscrire comme "une référence mondiale dans l'écotourisme".

Le groupe lyonnais, fondé par Céline et Philippe Bossanne, vient, pour cela, de réaliser récemment l'acquisition de trois campings aux USA (en Californie, dans l'Etat de New-York et près de Boston) qui viennent s'ajouter à une première implantation au pied des Montagnes Blanches dans le New Hampshire opérée l'an dernier. D'autres sites sont d'ores et déjà à l'étude.

"En Californie, le site se trouve en pleine forêt nationale de Los Angeles. Il s'agit d'un summercamp, qui fut un ancien lieu de villégiature des stars d'Hollywood, un chalet a même appartenu à Charlie Chaplin. Le groupe Nestlé travaillait depuis sept ans pour racheter ce site car il y a des sources, et c'est finalement nous qui avons réussi cette acquisition. Peut-être parce que l'on a été plus agile et plus rapide qu'eux", s'enorgueillit Philippe Bossane.

Bientôt les Pays-Bas, puis l'Italie

Spécialisé dans les campings-nature et villages forestiers en milieux naturels, Huttopia compte désormais 54 destinations - dont 47 en France - qui proposent, au total, 40 000 lits dans des chalets en bois ou sous des tentes.

En croissance de 20% l'an dernier à 45 millions d'euros de chiffre d'affaires, le groupe de 1 000 collaborateurs (dont 300 permanents), détenu à près de 80% par ses fondateurs, multiplie actuellement les projets de création et d'acquisition hors de France.

Présent depuis dix ans au Canada, Huttopia entend "accélérer" dans ce pays avec plusieurs projets de villages à l'étude, et la nomination d'un nouveau CEO pour piloter la zone Amérique du Nord - Nash Abdrabo, ex-DG de Starbucks au Québec. L

Le groupe hôtelier de pleine nature va prochainement exporter son concept aux Pays-Bas, puis en Italie.

"Nous allons prospecter également au Portugal et en Grèce. Nous nous intéressons aussi au Maroc, à l'Île Maurice et à l'Argentine", révèle Philippe Bossane, pour qui Huttopia répond à une véritable demande en matière d'écotourisme.

" Une vraie place à prendre "

"Nous permettons à des citoyens de plus en plus urbains de déconnecter du quotidien pour retrouver ses racines et se reconnecter avec la nature. De plus, nos villages sont réversibles et s'adaptent à la nature et à la culture des lieux. C'est primordial pour les gouvernements qui cherchent développer le tourisme dans ses sites naturels, comme les Parcs Nationaux, sans dégrader l'environnement. De nombreux pays sont à la recherche d'acteurs structurés dans l'écotourisme qui proposent autre chose que des villages en béton", poursuit Philippe Bossane.

Un positionnement qui emmène Huttopia jusqu'en Chine, où le groupe lyonnais vient d'ouvrir un bureau à Shanghai avec la volonté de contribuer à la naissance d'une nouvelle forme de tourisme dans l'Empire du milieu. Après un premier projet en 2013, lancé puis stoppé dans le Sichuan après la revente du site par son propriétaire, Huttopia a inauguré, en octobre dernier, un nouvel espace à Xian, sur la route de la soie, dans le centre du pays.

"En Chine, nous ne cherchons pas à être propriétaire des sites. Nous apportons donc notre concept et prenons en charge le management à travers notre Joint-Venture Huttopia China basée à Shanghai. Nous vendons une french touch dans l'écotourisme  à l'étranger. Il y a une vrai place à prendre," avance le co-fondateur.

La CDC investit 5,2 millions d'euros

Membre depuis deux ans de l'organisation mondiale du tourisme (OMT) sur proposition du ministère des Affaires étrangères, le groupe n'en délaisse pas moins le marché français. Comme en témoigne la prise de participation cet été, dans une foncière d'Huttopia, de la Banque des Territoires (une filiale de la CDC) à hauteur de 5,2 millions d'euros. Une somme qui doit participer à l'acquisition et à la rénovation d'une quinzaine de campings au cours des trois prochaines années.

Gestionnaire depuis 2005 du Camping de Lyon à Dardilly sous la marque Indigo, Huttopia a également racheté le site à la Métropole il y a un an. L'opérateur va engager prochainement des travaux. Outre un lifting pour transformer ce camping vieillissant en un "city camp de référence", le groupe va installer ici son campus pour la formation de ses managers. Un investissement global de plus de 3 millions d'euros est prévu.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.