Pourquoi la CCI Lyon Métropole promet une révolution de l'esprit de son action

Quatre orientations phares sont déclinées dans le plan de mandat 218-2022 de la chambre consulaire. Plus que jamais combative malgré les difficultés, elle est bien décidée à devenir un "business Partner" des entreprises.

3 mn

(Crédits : DR)

Les compressions budgétaires - près de 50% de ressources fiscales en moins depuis 2015 - et leurs conséquences sur l'emploi - 35 postes supprimés - n'entravent pas la détermination d'Emmanuel Imberton.

En présentant son plan de mandat jusqu'en 2022, le Président de la CCI Lyon Saint-Etienne Roanne a ainsi tenu à marquer "l'esprit de combat et de conquête" qui l'anime.

Pour incarner ce positionnement, il décline son action à venir en quatre grandes thématiques en plaçant bien évidemment l'entreprise et les entrepreneurs au cœur de chacune d'entre elle.

Révolution déjà enclenchée

Durant les quatre prochaines années, la CCI Lyon Saint-Etienne Roanne sera donc plus que jamais le "business Partner" des entreprises, selon le terme consacré par son président qui n'hésite pas à parler de révolution de l'esprit de son action.

"Oser assumer cette posture de partenaire d'affaires traduit une évolution culturelle assez peu envisageable il y a quelques années", estime-t-il, en concédant toutefois que ce positionnement a déjà été bien travaillé depuis ces dernières années.

"La CCI aide chaque année des centaines d'entreprises à définir ou à affiner leur stratégie, leur business plan ; elle sait comprendre leurs enjeux business en France et dans le monde, puis en dégager des plans d'action pour augmenter les performances. Elle apporte un soutien réel et efficace aux managers dans un quotidien pas toujours rose. C'est aussi un établissement public qui porte la voix des entreprises et qui pèse sur les décisions et les projets qui ont un impact sur le développement et l'attractivité du territoire".

Au service des entreprises

La chambre consulaire est donc au service des entreprises de son territoire pour faciliter leur quotidien et les accompagner dans l'accélération de leur croissance.

Elle décline son offre en une multitude d'actions et de services à l'image par exemple du coaching à l'export ou du crowdfunding en prêt, qui vient compléter le crowdfunding en capital, dans le cadre de son offre GO Funding lancée en 2017.

Elle lancera aussi de nouvelles formations à l'image de House of Code pour préparer au métier de développeur web. Plusieurs initiatives comme le forum Go Fab ! Usine du futur, ou la création d'un événement agro-culinaire sur le territoire roannais sont aussi annoncés pour "donner les bonnes impulsions aux entreprises".

En accompagnant les entrepreneurs, la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne s'offre aussi via ces dispositifs des relais de croissance sur lesquels s'appuyer pour poursuivre son action. Et sur ce point, les efforts ne sont pas terminés.

Gérer la CCI en entrepreneur

Emmanuel Imberton promet de gérer la CCI en entrepreneur, autrement dit, "investir et désinvestir chaque fois que nécessaire".

En la matière les chantiers ne manquent pas. L'idée d'inventer un nouveau modèle économique pour l'aéroport de Saint-Etienne est sur la table. Il est aussi question de nouveau modèle pour emlyon business school.

"Le modèle associatif n'est plus adapté pour l'école qui réalise aujourd'hui 100 millions d'euros de chiffre d'affaires et affiche de fortes ambitions de développement", estime Emmanuel Imberton qui promet de préciser ses intentions en juin.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 25/04/2018 à 18:44
Signaler
Cette "révoluton" revient à transformer un éléphant sclérosé en antilope agile ... Quand on connait les cci de l'intérieur, avec les petits chefs surpayés et planqués depuis de nombreuses années, la politique interne rance .... Les directeurs générau...

le 08/06/2018 à 10:38
Signaler
Les CCI sont de vieilles institutions de "planqués" qui ne changeront jamais parce que la plupart des personnes qui y travaillent, trouvent normal de ne rien y faire (ou presque rien) : c'est une culture d'entreprise ! Les cadres qui travaillent 4 h...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.