Arnaud Marion : "La marque Zilli doit être au niveau de son savoir-faire"

Arnaud Marion, 51 ans, a successivement fondé Trans Consul International à Paris et Marion & partners, à Londres, pour conseiller et aider opérationnellement des entreprises confrontées à des situations difficiles. Il est ainsi intervenu dans plus de 250 sociétés et a assuré quelque 40 mandats direction générale. Alors qu'il s'apprête à devenir actionnaire minoritaire chez Zilli, marque lyonnaise de prêt-à-porter masculin haut de gamme sauvée ce mardi, il confie en exclusivité à Acteurs de l'économie - La Tribune les raisons de ce nouvel engagement.

2 mn

Laurent Schimel, à gauche, conserve la direction générale de Zilli, et Arnaud Marion (à droite), nouvel actionnaire de la marque lyonnaise.
Laurent Schimel, à gauche, conserve la direction générale de Zilli, et Arnaud Marion (à droite), nouvel actionnaire de la marque lyonnaise. (Crédits : DR)

Pour lire cet entretien en accès libre, profitez de notre offre d'essai d'un mois gratuit http://bit.ly/ActeursFullAccess.

Acteurs de l'économie - La Tribune : Comment avez vous été amené à vous intéresser à la société Zilli ?

Arnaud Marion. Alain Schimel m'a contacté. J'ai beaucoup travaillé dans l'univers du luxe. Et à la demande de Renaud Dutreil (alors ministre chargé des PME) j'ai créé* l'association Entreprises du Patrimoine Vivant (EPV) que j'ai présidée. Zilli fait partie des entreprises labellisées EPV. C'est une entreprise de savoir-faire, attachée à la chose bien faite. Mais elle évolue dans un environnement concurrentiel à grands moyens. Des maisons qui peuvent ouvrir une boutique dans une rue prestigieuse de Paris simplement pour faire leur publicité.

Lire aussi : Luxe : la marque lyonnaise Zilli est définitivement sauvée

Vous êtes intervenu opérationnellement chez Zilli puis en tant que conseiller. Mais pourquoi entrez-vous au capital ?

Le problème se posait pour la famille Schimel du choix d'un investisseur. A un moment donné, je me suis pris au jeu. J'investis avec mon argent personnel*. Et je n'ai aucune inquiétude quant aux compétences de Laurent Schimel (le fils du fondateur qui reste directeur général, NDLR) dans le cadre de la transmission.

Comment adapter Zilli tout en préservant son ADN ?

Il y a chez Zilli un côté artisanal qu'il faut continuer à optimiser sans diminuer le niveau de qualité. C'est une marque plus connue qu'on le pense ; c'est une marque de connaisseurs. Il faut l'amener à la hauteur de son riche savoir-faire et nous avons un champ de progression devant nous. La société doit être stabilisée et recadrée pour qu'elle retrouve un chiffre d'affaires de 70 à 75 millions d'ici à trois ans en dégageant un Ebitda de l'ordre de 5 millions d'euros.

*Arnaud Marion acquiert 38 % des parts de l'entreprise lyonnaise en contrepartie du rachat des dettes non garanties des établissements bancaires pour un montant de 4 millions d'euros.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.