Génie climatique : France Air change d'ère

Les commandes opérationnelles de France Air, spécialiste des systèmes aérauliques, ont été transmises à la quatrième génération. Laurent Dolbeau a succédé à son père Olivier à la présidence du directoire. Une accélération de la croissance appuyée sur plusieurs leviers doit assurer à l'ETI un chiffre d'affaires consolidé proche de 200 millions d'euros en 2021.

4 mn

(Crédits : DR)

Changement de génération, accélération à l'international, nouveau catalogue et virage digital : l'année 2017 est chargée en évènements chez France Air. Le concepteur et distributeur de composants et systèmes aérauliques pour le bâtiment (principalement tertiaire, industriel et hospitalier ), sis à Beynost, dans l'Ain, a  concrétisé, le 1e janvier dernier, la transmission à la 4e génération. Laurent Dolbeau, 35 ans, s'est vu confier la présidence du directoire tandis qu'Olivier Dolbeau son père, 67 ans, a pris du recul à la tête du conseil de surveillance. Ce dernier reste toutefois le principal actionnaire avec 48 % du capital aux côtés de son frère, de son oncle, de ses enfants et neveux (6 %).

Le contrôle de l'entreprise, forte de 560 collaborateurs, est redevenu familial, à 100 %, après le débouclage d'un LBO secondaire qui, deux ans plus tôt, avait fait entrer la structure de capital investissement 21 Central Partners. L'intention est bien de demeurer dans ce schéma.

Des  niches

Une réflexion engagée il y a trois ans, alors que le marché était à la peine, a redéfini la stratégie du groupe fondé en 1960 à Lyon, dans la continuité des établissements Dolbeau créés en 1912 au Maroc.

"En France nous cherchons à acquérir des activités de niche dans la périphérie de notre métier", énonce Olivier Dolbeau."A l'étranger nous achetons ou créons des sociétés pour distribuer nos produits".

Conformément à cette ligne de conduite l'ETI s'est offerte trois entités françaises : le lyonnais Snac (cuisines professionnelles), Courtois (créateur savoyard de salles propres) et AirSun en Ile-de-France, spécialiste du désenfumage naturel complétant sa technologie dans le désenfumage mécanique.

L'Angola

A l'international France Air présent depuis longtemps au Portugal avait un flux d'affaires avec les anciennes colonies de ce pays. Tel l'Angola où, en 2015, "il nous a été demandé de nous y implanter. Les projets sont nombreux et malgré la chute des cours du pétrole le potentiel reste important", mentionne Olivier Dolbeau. D'ailleurs la filiale qui emploie 7 personnes a "été très rentable dès la première année". Il évoque l'ouverture récente d'une filiale en Suisse, à côté de Lausanne, et dans les prochaines semaines d'une entité en Roumanie : "nous reprenons la carte de notre agent local". Toujours dans l'ancien bloc de l'Est, le groupe a mis la main sur un distributeur en République tchèque (Multi Vac) doté d'une structure en Slovaquie et l'ensemble compte aujourd'hui 50 personnes pour un chiffre d'affaires de 6,5 millions.

La Grande-Bretagne

Autant de nouveaux territoires qui confortent sa présence historique en Europe du Sud et ses ventes, via France Air Export basé à Marseille, dans 35 contrées. L'international a assuré 33,6 % des 129 millions d'euros de revenus consolidés 2016, en hausse de 5 %.

"Nous visons 50 % à échéance de cinq ans", sur un total de ventes alors proche de 200 millions d'euros, glisse Laurent Dolbeau.

En ligne de mire la Grande-Bretagne - "notre agent aimerait vendre et nous étudierons cette possibilité le moment venu", ou encore la Belgique, la Hollande et pourquoi pas l'Amérique du Sud.

"Mais pour l'heure il nous faut digérer les opérations que nous venons de réaliser », avertit Olivier Dolbeau.

Centrales d'air connectées

En matière d'offre, Frédéric Bruyère, directeur marketing et stratégie, est très fier du nouveau catalogue, un document de 2 000 pages totalisant près de 70 nouveaux produits et concepts.

"Nous prenons le virage du digital. Nous ouvrons un panel de nouveaux services s'appuyant sur l'Internet des objets pour effectuer, par exemple, le suivi à distance de centrales d'air", savoure-t-il.

Parmi les dernières nouveautés, Myriade un système de production d'eau chaude, multi-hybride pour le chauffage et/ou l'eau chaude sanitaire sera commercialisé cet été. Il a été développé avec le concours de l'Ines (Institut national de l'énergie solaire) et a bénéficié de subventions de l'Ademe. Yzentis Evolution propose un chauffage par vecteur air avec récupération d'énergie sur VMC. Les produits s'adressent aux installateurs en génie climatique avec la garantie que les commandes passées en ligne avant 13 heures seront livrées sous 24 heures dans tout l'Hexagone.

Economies d'énergie et développement durable

France Air sous-traite l'intégralité de ses fabrications en Espagne, Portugal et de plus en plus dans l'ex Europe de l'Est, République tchèque, Lituanie, Croatie. Et en Chine ?

"Nous avons essayé mais les industriels chinois ne sont intéressés que par les grands volumes. Nous sommes dans un métier de moyennes séries. Il n'y a pas deux ventilateurs pareils", fait valoir Olivier Dolbeau. "Tous nos produits sont à notre marque".

La croissance de l'activité est tirée par l'évolution de la réglementation, les impératifs d' économies d'énergie et le développement durable.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.