Montagne : CimAlp lance la malle sur-mesure

La société CimAlp, implantée à Saint-Marcel-lès-Valence dans la Drôme, lance "la malle sur mesure". Avec ce nouveau service, elle espère conquérir de nouveaux clients, en France et ailleurs.

4 mn

Lionel et Raymond Marsanne.
Lionel et Raymond Marsanne. (Crédits : A.T.)

Au 2 rue de la roche, à Saint-Marcel-lès-Valence (Drôme), il n'y a de "magasin d'usine" que le nom. La société CimAlp, spécialisée dans les vêtements techniques pour la montagne, est un fabricant, mais ne produit plus. Les produits sont en effet principalement confectionnés en Asie, ainsi qu'en Italie et au Portugal. Mais la valeur ajoutée n'est pas là et celle-ci est bien développée en France : il s'agit de la technicité. La société a d'ailleurs déposé plusieurs brevets.

Du chapeau aux vêtements de ski

C'est dans les années 1980 que la société "Manufacture drômoise de confection" fut rachetée par Raymond Marsanne. Alors directeur général de la maison Charles Mossant, il constatait que le chiffre d'affaires de la chapellerie drômoise était en "chute libre". Pour lui, une conversion vers les vêtements de ski aurait pu envisagée. Une vision qui n'est alors point partagée par l'ensemble de la gouvernance. Leurs chemins se séparent alors. Raymond Marsanne quitte ses fonctions et reprend à son compte cette activité.

Pendant 15 ans, la société connait de très bons résultats, employant jusqu'à 60 personnes. Grâce à la pyramide des âges et des départs à la retraite, il n'y aura pas eu, par la suite, de licenciements. En 1991, Raymond Marsanne acquiert CimAlp, une société implantée près d'Annecy et spécialisée dans les vêtements techniques, alors en dépôt de bilan. C'est en 1994 que la société s'installera définitivement à Saint-Marcel-lès-Valence.

Une technicité développée depuis 8 ans

Depuis 8 ans, c'est son fils, Lionel Marsanne, qui tient les rênes de l'entreprise familiale. Ingénieur de formation, c'est lui qui a développé les aspects innovation et technicité des produits. Avec 300 références, dans les domaines de la randonnée, du ski, du trail et du trek, plusieurs brevets ont ainsi été déposés. On lui doit par exemple la technologie "Cyclone". Celle-ci grâce au tissu et à des membranes rejettent l'humidité vers l'extérieur, ce qui permet alors de rester au sec, à la suite de la transpiration ou d'un temps pluvieux par exemple. Le tissage 3D-Flex assure quant à lui une ergonomie du textile sur la peau, favorisant ainsi les performances sportives.

Une malle "sur-mesure"

Aujourd'hui, le chiffre d'affaires de l'entreprise s'élève à 1,5 million d'euros (contre 300 000 il y a 8 ans). Les produits sont vendus dans des boutiques spécialisées ou via sur le site Internet de la société. Celui-ci représente d'ailleurs près de 70% du chiffre d'affaires. Les clients sont majoritairement français, originaires principalement des régions Rhône-Alpes et Ile-de-France. Acheter en ligne est facile, essayer l'est alors moins. Le numérique, un levier sur lequel veut s'appuyer CimAlp. L'entreprise vient ainsi de lancer une "malle sur-mesure".

"Cela résulte d'une analyse de besoins de nos clients. Il n'y a pas beaucoup de boutiques spécialisées en France, certains clients sont loin d'une boutique. Or, le client a besoin de conseils", explique Lionel Marsanne. "

Une valeur de 1 000 à 1 500 euros

CimAlp a donc imaginé une malle sur-mesure. L'idée consiste à recueillir le maximum d'informations concernant un futur voyage. L'entreprise expédie alors, à ses frais, un carton rempli de vêtements et accessoires qui pourraient être indispensables pour cette excursion. Il ne s'agit pas d'imposer un achat, mais permettre aux clients d'essayer les produits. Ceux-ci peuvent également prendre leur temps, jusqu'à 30 jours.

"La valeur de cette malle varie entre 1000 et 1500 euros. Là, le service client est un élément stratégique. Nous pouvons passer jusqu'à 20 minutes au téléphone avec un client pour une commande. Les clients apprécient d'ailleurs cette marque de confiance. Le marché évolue, le client a besoin d'essayer et il a aussi moins de temps pour se préparer. Nous voulons en quelque sorte les aider à faire leur valise et les dédouaner de cette complexité. Notre priorité, c'est le client", poursuit l'entrepreneur.

Ce dernier prend toutefois ses précautions, en demandant l'empreinte de la carte bancaire ainsi qu'une copie d'une pièce d'identité.

Conquérir l'Europe

Avec cette nouvelle offre, CimAlp compte pénétrer davantage le marché européen. La société était d'ailleurs présente ces jours derniers, du 15 au 18 juillet, à Friedrichshafen (Allemagne), pour le salon international de l'outdoor. L'entreprise y a d'ailleurs été distinguée, en remportant le "French Outdoor Award" dans la catégorie trail, pour sa technologie Cyclone.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.