Convoyeurs intelligents : Boa Concept surperforme depuis son entrée en Bourse et décroche un contrat à 10 millions

Le fabricant stéphanois de convoyeurs intelligents pour l'intralogistique annonce un chiffre d'affaires record. Boa Concept est désormais en avance d'une année sur la feuille de route annoncée il y a un an à l'occasion de son introduction sur Euronext Growth. Une avance confortée avec la signature ces derniers jours d'un contrat historique à 10 millions d'euros avec un spécialiste de la logistique.

4 mn

Le stéphanois Boa Concept a annoncé fin mars un contrat majeur à 10 millions d'euros avec un professionnel de la logistique. Au total, 5.200 mètres de convoyeurs Plug-and-Carry vont être déployés.
Le stéphanois Boa Concept a annoncé fin mars un contrat majeur à 10 millions d'euros avec un professionnel de la logistique. Au total, 5.200 mètres de convoyeurs Plug-and-Carry vont être déployés. (Crédits : DR)

+ 162% par rapport à 2020. Le chiffre d'affaires 2021 de Boa Concept, dévoilé récemment, affiche une performance historique en s'établissant à 14,8 millions d'euros (avec 65 salariés).

Alors certes, la progression est à relativiser car elle s'appuie sur une activité 2020 en fort retrait en raison de la crise Covid, - le chiffre d'affaires avait chuté de 9 millions d'euros en 2019 à 5,4 millions d'euros- , mais Boa Concept réalise quand même un bond de plus de +60% en deux ans.

De quoi ravir les investisseurs boursiers de la PME stéphanoise introduite sur Euronext Growth au printemps dernier et à qui elle avait promis un chiffre d'affaires 2021 de seulement 12 millions d'euros.

Sur la vague du e-commerce

Créée en 2012 par deux entrepreneurs aguerris, Chantal Ledoux et Jean-Lucien Rascle, Boa Concept a mis au point des convoyeurs pour l'intralogistique. Constitués de modules individuels, ils sont pilotables et modulables à l'infini.

"Nos blocs de fonction sont prêts à l'emploi grâce à leur informatique embarquée, ils sont autonomes et auto-organisateurs. Cela signifie que la mise en service est trois fois plus rapide que pour les lignes traditionnelles et qu'il ne peut jamais y avoir de panne générale. L'IA permet de tracer les chemins de convoyage les plus efficaces", détaille Chantal Ledoux.

"Le concept est souple et agile, radicalement différent de l'offre traditionnelle qui propose des lignes rigides, peu évolutives, longues à installer et nécessitant de lourds investissements".

Un concept qui se prête tout particulièrement aux exigences du e-commerce, selon la dirigeante.

"Les e-commerçants sont en perpétuelle évolution, ils grandissent vite et préfèrent investir au fil de leur développement. Ils réorganisent régulièrement leur logistique, ils ont besoin de solutions souples".

Les e-commerçants représentent, en direct, 30 à 50% de l'activité de Boa Concept mais le secteur pèse en réalité 80% du chiffre d'affaires de la PME, en prenant en compte les logisticiens opérant pour les e-commerçants. Une spécialisation qui explique une partie de la croissance soutenue de l'entreprise. Les Français ont en effet dépensé 129,1 milliards d'euros sur internet en 2021, selon la Fevad (Fédération e-commerce et vente à distance), soit une augmentation de 15,1% par rapport à 2020, année déjà florissante avec un boom de quelque 8,5%.

Crédibilité renforcée grâce à son IPO

En 2021, l'industriel a mené une quarantaine de projets. Pour Geodis par exemple, Skipper ou encore SOS accessoires. Ou plus récemment Motoblouz, pour une troisième ligne de convoyage.

"La moitié de ces 40 projets sont de nouveaux clients et les contrats moyens sont plus importants que d'habitude. Notre introduction en Bourse a rassuré, notamment les partenaires de taille plus importante. C'était d'autant plus important que la baisse de notre chiffre d'affaires en 2020 avait pu les inquiéter", commente Chantal Ledoux.

Prochaines étapes de développement au programme : l'international, qui pèse aujourd'hui entre 10 et 30% du chiffre d'affaires selon les années, et le lancement d'une offre locative.

"Dès 2012, nous avons déposé le CaaS, Convoyeur As a Service car nous sommes persuadés que c'est l'avenir. Notre produit se prête parfaitement à la location et à la réutilisation".

Boa avait déjà tenté, sans succès, de lancer cette offre il y a deux ans. "Le marché n'était pas prêt, personne ne proposait cela. Mais nous allons désormais relancer une offensive locative avec une offre plus attrayante. Dans l'intralogistique, beaucoup de matériels se consomment déjà sur le modèle de la location mais il est évident que les convoyeurs traditionnels ne pouvaient pas se louer".

Portée par la croissance du e-commerce et renforcée par une crédibilité grandissante, Boa Concept se trouve désormais en avance de plus d'un an sur la feuille de route communiquée à l'occasion de son introduction en Bourse.

Selon les analystes, elle devrait réaliser en 2022 un chiffre d'affaires de 18,5 millions d'euros. Elle semble bien engagée sur ce chemin : l'entreprise a annoncé fin mars un contrat majeur à 10 millions d'euros avec un professionnel de la logistique (nom confidentiel). Au total, 5.200 mètres de convoyeurs Plug-and-Carry vont être déployés.

Boa a déjà recruté une quinzaine de personnes depuis le début de l'année et prévoit le même quota d'embauches d'ici cet été, pour atteindre un effectif de 80 personnes environ.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.