La medtech eCential Robotics s'ouvre à la chirurgie du genou et part à la conquête des Etats-Unis

Un an après avoir annoncé un plan de financement global à 100 millions d'euros, la medtech grenobloise eCential Robotics (ex-Surgivisio) avait poursuivi sa course en décrochant en fin d'année 15 millions d'euros de la Banque Européenne d'Investissement. Avec une cible : faire de son dispositif d'assistance chirurgicale le futur standard des interventions neuro-musculo-squelettiques, en partant à la conquête du marché américain. Jusqu'ici focalisée sur la chirurgie du dos, elle vient de signer un partenariat avec le valentinois Amplitude Surgical, pour s'ouvrir à une nouvelle spécialité orthopédique : le genou.

3 mn

eCential Robotics a déjà vendu 8 machines en France et en Italie.
eCential Robotics a déjà vendu 8 machines en France et en Italie. (Crédits : DR)

L'ambition d'eCential Robotics (ex-Surgivisio), fleuron de l'abondant écosystème grenoblois de la robotique chirurgicale, est claire : devenir le leader européen, voire mondial, de la transition de la chirurgie traditionnelle vers la chirurgie digitale et robotisée.

Dans cet appétit, la medtech est désormais soutenue par la Banque Européenne d'investissement (BEI), qui vient de lui accorder, en fin d'année, une enveloppe de 15 millions d'euros.

Celle-ci s'inscrit dans un plan de financement global de 100 millions d'euros annoncé en janvier 2021 en fonds propres, quasi fonds propres et dette (Bpifrance, Sigma Gestion, Med-innov, BNP Paribas, CERA, Crédit Agricole).

Un robot pour une chirurgie moins invasive

La startup, créée en 2009 par Stéphane Lavallée et primée trois fois au concours mondial de l'innovation, a développé un robot d'assistance chirurgicale couplant imagerie 3D et système de navigation.

"Notre dispositif est composé d'un appareil à rayon X qui permet d'obtenir immédiatement l'imagerie 3D du patient, et d'un système de navigation, le cerveau du système, qui vient indiquer au chirurgien où se trouvent exactement les instruments", explicite Laurence Chabanas, directrice générale de l'entreprise.

Depuis peu, eCential Robotics, qui dispose déjà d'une soixantaine de brevets, a ajouté une nouvelle composante d'importance à son dispositif : un bras robotisé, "la main guidée du chirurgien". La directrice générale explique : "le chirurgien peut planifier son geste et l'exécuter avec une efficacité et une précision reproductibles".

Objectif : une solution globale pour toutes les chirurgies orthopédiques

Grâce aux financements obtenus, eCential Robotics va poursuivre sa R&D pour mettre au point une solution robotique complète et entièrement unifiée pour la chirurgie osseuse en bloc opératoire.

"Notre solution doit permettre d'avancer vers des interventions plus sûres, moins invasives pour obtenir des séjours hospitaliers moins longs, des immobilisations de bloc plus courtes etc. Avec donc, des bénéfices pour les établissements hospitaliers comme pour les patients. Pour l'instant, nous sommes focalisés sur la chirurgie du dos mais nous visons toutes les chirurgies osseuses à terme. Nous avons un système ouvert et nous sommes capables de collaborer avec tous les fabricants d'implants".

Nouveau jalon de cette stratégie devant la mener vers une solution adaptée à l'ensemble des chirurgies orthopédiques : la medtech vient de signer un accord avec l'entreprise valentinoise Amplitude Surgical (95,5 millions d'euros de chiffre d'affaires sur l'exercice 2020/2021), leader français sur le marché des technologies médicales destinées à l'orthopédie pour les membres inférieurs. Cet accord vise à associer leurs savoir-faire respectifs, afin de développer une solution robotisée destinée à la chirurgie du genou.

Déploiement visé à l'international

En attendant la concrétisation de ce partenariat, eCential Robotics a déjà vendu 8 exemplaires de son robot, en France et en Italie. Plus de 2.000 opérations ont été réalisées. Mais Covid-19 oblige, les ventes ont marqué le pas en 2021 en raison du recentrage des priorités hospitalières sur la pandémie et des reports multiples des interventions chirurgicales jugées non urgentes.

Pour autant, la medtech grenobloise n'est pas restée les deux pieds dans le même sabot et cette période de pause dans les signatures devrait rapidement s'effacer au profit d'une nouvelle embellie.

40 collaborateurs ont d'ailleurs été recrutés ces derniers mois et les discussions avec de nouveaux partenaires se sont intensifiés, en Europe et aux Etats-Unis.

"Nous sommes en train d'installer nos activités Outre-Atlantique et nous préparons le package réglementaire. Nous espérons une approbation par la FDA (Food and Drug Administration, l'agence américaine dont l'aval est incontournable pour les produits à usage alimentaire ou médical, ndlr) d'ici cette fin d'année 2022", annonce Laurence Chabanas.

Sous 10 ans, eCential Robotics vise un chiffre d'affaires de 200 millions d'euros.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.