Sylfen veut lever 4 millions pour déployer l'hydrogène dans le secteur du bâtiment

 |  | 766 mots
Lecture 4 min.
Caroline Rozain, Nicolas Bardi et Marc Potron ont créé Sylfen en 2015, une jeune pousse qui souhaite remettre les sujets de la  transition écologique des bâtiments  au coeur des enjeux de la filière hydrogène.
Caroline Rozain, Nicolas Bardi et Marc Potron ont créé Sylfen en 2015, une jeune pousse qui souhaite remettre les sujets de la transition écologique des bâtiments au coeur des enjeux de la filière hydrogène. (Crédits : DR)
LA CONQUETE HYDROGENE, Episode 8. La startup grenobloise Sylfen s'engage elle aussi dans un processus de levée de fonds, sur un marché de l'hydrogène en plein boom. Objectif : réunir quatre millions d'euros pour accélérer le déploiement de sa solution hybride de stockage et de production d’énergie par co-génération. Avec un positionnement tourné pour sa part non pas vers la mobilité, mais destiné à favoriser la transition énergétique des bâtiments.

Nicolas Bardi, le Ceo de Sylfen, n'y va pas par quatre chemins et estime le marché mondial visé à 10 milliards d'euros. Car en se positionnant sur le segment du stockage et de production d'énergie pour le domaine du bâtiment, sa jeune pousse pourrait profiter d'un marché de la transition énergétique en pleine transformation.

Créée en 2015 par cet expert en hydrogène du CEA Grenoble, Sylfen devrait clôturer l'année 2021 avec un chiffre d'affaires d'un million d'euros, et vise déjà les 10 millions d'euros à l'horizon 2023. "Notre ambition est de devenir une licorne avec quelques centaines de salariés", annonce le Ceo.

Pour accélérer et atteindre plus vite son objectif, la startup grenobloise compte même lever rapidement des fonds et recherche actuellement quatre millions d'euros afin d'accompagner la jeune structure de 15 salariés à l'international et soutenir son industrialisation.

"Nous avions commencé à...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :