[Biotechs : les innovations made in AURA 1/5] Greentech arpente la planète pour les générations futures

[Série d'été / Portrait] Le groupe auvergnat Greentech, établi à Saint-Beauzire (63), étudie depuis plus de 25 ans les ressources naturelles de la planète pour produire des biotechnologies végétales, qui se veulent également éthiques et durables. Il continue à se développer et songe à monter prochainement une joint-venture au Japon et en Chine.

3 mn

Jean-Yves Berthon, fondateur de Greentech, estime qu'avoir plusieurs activités à travers ses quatre sociétés, dédiées chacune à un univers biologique, a permis au groupe d'amortir l'impact de la crise.
Jean-Yves Berthon, fondateur de Greentech, estime qu'avoir plusieurs activités à travers ses quatre sociétés, dédiées chacune à un univers biologique, a permis au groupe d'amortir l'impact de la crise. (Crédits : DR)

Pionnier de la biotechnologie végétale dès sa création en 1992, le groupe Greentech développe et produit des extraits et actifs issus des plantes, des micro-organismes des algues et microalgues du monde entier, pour la cosmétique, la pharmacie, la nutraceutique, l'agronomie, l'environnement et l'aquaculture.

Avec quatre sociétés dédiées chacune à un univers biologique : Greentech (spécialisée dans les ingrédients actifs et extraits naturels de plantes), Biovitis (micro-organismes), Greensea (micro-algues et algues) et Mapric (actifs naturels dérivés de la biodiversité brésilienne), le groupe possède trois filiales, en Allemagne, aux Etats-Unis et au Brésil.

Actuellement, le groupe songe à monter une joint-venture au Japon et en Chine, mais rien n'est encore finalisé à ce stade. Ce projet concernerait davantage le segment des cosmétiques puisque ses extraits destinés aux shampoings et gels douches seraient produits en Asie avec des plantes locales, tandis que ses actifs, entrant dans la composition des crèmes, continueraient d'être produits en Auvergne et seraient distribués par la joint-venture.

"C'est à la fois une protection pour nous, mais aussi une ouverture. Nous avons sur place deux partenaires, très bien implantés dans leurs pays respectifs, qui pourront nous ouvrir des portes. Produire local avec des plantes locales et exporter nos actifs, c'est un peu ce qu'on a déjà fait au Brésil", précise Jean-Yves Berthon, président, CEO et fondateur de Greentech.

Vers de nouveaux marchés à l'export

L'entreprise réalise 60 % de son chiffre d'affaires à l'export, et envisage de continuer à se déployer à l'international.

"L'an dernier, nous avons racheté 50 % d'une société portugaise, All Microalgae, sa grosse capacité de production fait que le groupe est numéro 1 en Europe de la production des microalgues", complète Jean-Yves Berthon.

Avec, parmi ses axes de recherche, le domaine du microbiote au sens large. "Il en existe plusieurs chez l'humain, au niveau pulmonaire, vaginal, cutané, intestinal... L'équilibre de ce microbiote impacte la santé. Nos recherches s'orientent ainsi à apporter dans l'avenir des solutions aux maladies neurodégénératives".

Avec 25 % de ses effectifs attribués aux questions de R&D, Greentech se pose comme un pôle d'innovation continue, avec près d'une quarantaine de brevets détenus. Le groupe emploie au total près de 210 collaborateurs, pour une chiffre d'affaires de 41 millions enregistré l'an dernier. Avec, parmi ses marchés, le secteur de la cosmétique, qui représente presque 50 % de l'activité, aux côtés des segments de la pharmacie, de la nutraceutique, de l'environnement, et de l'agronomie, qui demeure en croissance.

Au coeur de la Limagne, à deux pas de Clermont-Ferrand, l'entreprise semble avoir bien résisté à la crise sanitaire. "Grâce à nos exports, à la proximité clients, mais aussi parce qu'on ne met pas nos deux pieds dans le même sabots", reconnait Jean-Yves Berthon. Et d'ajouter : "Avoir plusieurs activités a permis d'amortir l'impact de la crise. Nous n'aurons pas la croissance des années précédentes, mais les conséquences seront limitées. Nous avons profité du confinement pour affiner la stratégie à venir."

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.