Covid-19 : Technibus développe une méthode innovante de désinfection des bus

La PME ligérienne Technibus a mis au point un dispositif innovant de désinfection des bus et tramways qui a d’ores et déjà a séduit la STAS, le réseau de transports en commun de Saint-Etienne. La Métropole stéphanoise sera ainsi équipée dès la prochaine rentrée.

2 mn

(Crédits : DR)

Avec plus de 100 000 cars et bus en France, le potentiel est gigantesque mais Sébastien Ferrare se refuse pour l'instant à tirer des plans sur la comète et se contente d'évoquer un chiffre d'affaires de quelques millions d'euros à plusieurs dizaines. Une chose semble cependant acquise, Technibus, l'entreprise que l'ex Daf d'Alteor a cocréée en 2018 à Montarcher dans la Loire, va changer de statut.

Elle vient de mettre au point un système de désinfection automatique des bus et trams. Un système élaboré grâce aux compétences de ses équipes en matière de climatisation des bus, la spécialité maison. Un dépôt de brevet est en cours.

"Grâce à un dispositif de pompe et de câbles flexibles installés dans les véhicules, un produit désinfectant est diffusé par des buses. En moins de 5 minutes, le bus est désinfecté. Aussi bien les sièges, rambardes..., que l'air. Pour l'instant, nous utilisons un désinfectant assez agressif en termes d'odeurs mais nous développons avec notre fournisseur un nouveau produit agrémenté d'arômes plus agréables. Nous en aurons l'exclusivité pour la désinfection des transports en commun", explique le chef d'entreprise.

L'entrepreneur a fait travailler ses trois entreprises sur le sujet : Technibus dans la Loire, la Métallerie Tête à Julienas (Rhône) reprise à la barre du Tribunal de commerce en 2019 et AT cars et bus à Mornant (Rhône) rachetée il y a quelques semaines. Le groupe pèse 3 millions d'euros de chiffre d'affaires pour 25 salariés. Technibus s'est appuyée sur le groupe ligérien de transport Chazot pour tester ses prototypes.

500 000 euros d'investissement pour la STAS

La PME a déjà convaincu la STAS de la pertinence de son innovation. Le réseau de transports en commun de l'agglomération stéphanoise a d'ores et déjà signé pour l'équipement de 43 tramways et 150 bus. Dès la rentrée, l'ensemble du réseau tram devrait être équipé, le reste du réseau le sera dans les mois qui suivent.

"Il s'agit d'un investissement de l'ordre de 500 000 euros. Aujourd'hui, les moyens humains et techniques de désinfection liés au Covid représentent un coût de 60.000 euros par mois. L'objectif est de lancer, de façon automatique, des cycles de désinfection à chaque terminus", confie Ludovic Jourdain, directeur général de la STAS, précisant que cet investissement sera amorti en une année.

Cet investissement pourrait rapidement faire boule de neige puisque Sébastien Ferrare a pu présenter son innovation à Thierry Mallet, le patron de Transdev, maison mère de la STAS.

"Il a été séduit, c'est certain. Le dispositif pourrait être déployé effectivement dans d'autres réseaux", sourit Ludovic Jourdain.

"Nous nous préparons à la montée en charge industrielle. Nous nous appuierons sur des partenaires locaux si nos capacités deviennent insuffisantes", conclut l'actionnaire de Technibus.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.