MJC  : redressement judiciaire de la Fédération Rhône-Alpes

C'est un nouveau pan de la culture qui est touché par la baisse des subventions publiques. Cette association qui joue le rôle de soutien et régulation auprès des nombreuses MJC de Rhône-Alpes emploie quelque 95 personnes.

1 mn

Le projet mené par LyonBombing lors de la décoration et l'inauguration de la MJC Lyon Confluence, membre de la fédération Rhône-Alpes
Le projet mené par LyonBombing lors de la décoration et l'inauguration de la MJC Lyon Confluence, membre de la fédération Rhône-Alpes (Crédits : Lyonbombing.com)

MJC en Rhône-Alpes Fédération régionale, dont le centre fédéral est sis à Villeurbanne, a été placée en redressement judiciaire le 10 mai dernier par le tribunal de grande instance de Lyon. Cette structure associative, née en 2000 de la fusion de trois fédérations, met en réseau plus de "200 associations régionales totalisant plus de 140 000 adhérents et 2 000 élèves associatifs", précise son site.

Elle apporte aux MJC (maisons des jeunes et de la culture) une aide technique, culturelle et administrative et assure une "liaison permanente" entre elles. Elle est également leur interlocuteur auprès des collectivités territoriales avec lesquelles elle développe des relations de partenariat.

Plan social

Selon nos informations, la fédération régionale a déjà procédé à un premier allégement de ses effectifs et emploierait quelque 95 collaborateurs pour remplir ses missions. Mais un plan social semble inévitable.

Les difficultés de MJC Rhône-Alpes, dont la direction n'a pu être jointe à ce stade, sont liées à la baisse des subventions des collectivités publiques qui elles-mêmes doivent faire face à une diminution de leurs dotations de la part de l'Etat.

L'ouverture de cette procédure judiciaire va, sans doute, rebattre les cartes de l'offre des MJC en fonction des possibilités financières des communes et des départements.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.