Seuls, les établissements lyonnais n’auront pas l’Idex

 |  | 655 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : DR/Université de Lyon)
Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, ainsi que le Secrétaire général pour l’investissement ont finalement tranché : après le refus de l’Université de Saint-Etienne de voter les statuts d’un futur établissement fusionné avec ses homologues lyonnais, le projet de l’Idex Lyon sera totalement stoppé. Et passe ainsi à côté d'une dotation de 25 millions d'euros par an, sur une période maximale de dix ans.

Dans un communiqué conjoint en date du jeudi 29 octobre, le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, ainsi que le Secrétaire général pour l'investissement ont « pris acte » du vote de l'UJM, « dont ils regrettent cependant l'issue négative ».

Ils rappellent que le projet Idex, labellisé dans le cadre du PIA2, constituait « l'aboutissement de plusieurs années de travail et de concertation, entre les acteurs universitaires, socio-économiques et locaux, à Saint-Etienne comme à Lyon. Il avait mobilisé d'importants moyens et toujours bénéficié du soutien à la fois du ministère et du SGPI, en dépit des difficultés rencontrées, particulièrement grandes ces derniers mois ».

Le projet de l'Idex lyonnais visait en effet à regrouper, sous les statuts conjoint d'une nouvelle « université cible »,...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :