Entretiens Jacques Cartier :  cap sur l'entrepreneuriat

Le cru 2018 des Entretiens Jacques Cartier, qui se dérouleront du 12 au 14 novembre à Lyon, Saint-Etienne et pour la première fois à Clermont-Ferrand, associe définitivement le monde économique et entrepreneurial au monde académique et territorial. Ils abriteront les 48 H de l'entrepreneuriat France-Québec.

2 mn

Les Entretiens Jacques Cartier se déroulent alternativement au Canada et en Auvergne-Rhône-Alpes.
Les Entretiens Jacques Cartier se déroulent alternativement au Canada et en Auvergne-Rhône-Alpes. (Crédits : Centre Jacques Cartier)

Ce rassemblement francophone - le plus gros événement entre la France et le Québec/Canada - réunit acteurs académiques, scientifiques, culturels et institutionnels de ces deux territoires. Mais c'est aussi l'occasion d'amplifier les relations économiques et de multiplier les opportunités d'affaires.

En effet, pendant 3 jours, 3 000 décideurs et plus de 400 conférenciers venus du Québec, du Canada et de la France se réuniront pour un véritable "carrefour entrepreneurial pour échanger et porter un regard croisé sur les deux territoires", explique Frédéric Bove, le directeur général du Centre Jacques Cartier (CJC), la structure organisatrice de l'événement.

Car, outre les 30 conférences réparties autour de 8 thématiques fortes, la programmation des Entretiens Jacques Cartier s'enrichit d'un événement dédié aux chefs d'entreprise et de startups franco-québécois, les 48 H de l'entrepreneuriat.

Il se traduit par plusieurs temps forts : le Forum des Entreprises, animé par des experts comme Nicolas Duvernois, président-fondateur de Pure Vodka, Yves Lostanlen, Global Manager d'Element AI ou encore Thomas Derichebourg, pdg du groupe Derichebourg ; un concours de startups et des rencontres B2B entre des PME et des startupers.

Mais surtout, une matinée consacrée à l'entrepreneuriat féminin marquée par la présence, par exemple, de Géraldine Martin, directrice de l'entrepreneuriat à la Ville de Montréal, Vickie Joseph, célèbre designer à l'origine d'un incubateur social d'entreprises à Montréal ou Michèle Boisvert, première vice-présidente chargée du rayonnement des affaires de la Caisse de dépôt et placement du Québec et toute nouvelle présidente de la Fondation du CJC Québec.

Depuis le début de l'année 2018, c'est Jean-Pierre Farandou, président-directeur général du groupe Keolis, qui assure cette fonction pour Fondation CJC France.

Ensemble, les deux structures veillent à la pérennité et à transparence de la gestion du Centre Jacques Cartier (4 salariés, budget : 600 000 euros, dont plus de 50 % consacrés à l'organisation des Entretiens).

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.