Vente de Norbert Dentressangle : surprise et vigilance

Le transporteur Norbert Dentressangle, fondé dans la Drôme, passe sous pavillon américain, racheté par XPO Logistics. Malgré les promesses de l’acquéreur de ne pas toucher aux emplois pendant 18 mois, syndicats et élus restent très prudents.

2 mn

(Crédits : ROBERT PRATTA)

Les réactions se succèdent après l'annonce de la vente, dans la nuit de mardi à mercredi, du transporteur lyonnais Norbert Dentressangle à la société américaine XPO Logistics. Dans la Drôme, berceau historique de ce fleuron de la logistique, le groupe emploie près de 650 personnes, sur ses sites de Beausemblant et Saint-Rambert-d'Albon.

Les syndicats surpris

Ce rachat surprend et inquiète les syndicats, quant à l'avenir des salariés et des différents sites du groupe.

"Nous n'étions pas au courant. Lors d'un comité d'entreprise le 22 avril, aucune information n'avait été communiquée à ce sujet aux délégués du personnel. J'ai découvert cette vente ce matin, grâce aux médias. Je suis inquiet pour mes collègues. Quand on dit que les effectifs ne vont pas bouger d'ici 18 mois, qu'est-ce que cela veut dire ? Supprimer des emplois ?", réagit Patrick Janin, délégué syndical FO à Saint-Rambert-d'Albon.

Des élus mobilisés

"Nous accompagnerons les décisions de développement si elles adviennent mais il est impératif que la direction de Norbert Dentressangle envoie des messages clairs et encourageants aux salariés et à notre territoire le plus rapidement possible", estime pour sa part Pierre Jouvet, président de l'intercommunalité Porte de DrômArdèche et conseiller départemental (PS) dans un communiqué.

L'élu annonce avoir sollicité une rencontre avec les dirigeants des groupes français et américains afin d'avoir des informations fiables sur le devenir de l'entreprise. Il ajoute que le territoire "sera extrêmement vigilant, en particulier pour les salariés du groupe et pour le maintien des implantations des centres de décision, dont celui pour le transport à Beausemblant".

Didier Guillaume, sénateur (PS) de la Drôme, indique lui-aussi dans un communiqué que "si cette cession concerne des entreprises et des intérêts privés, [il restera] néanmoins attentif à ce que les aspects d'accompagnement social des salariés de cette société soient correctement traités". Il précise par ailleurs avoir adressé un courrier à François Rebsamen afin qu'il puisse apporter un regard attentif à la situation sociale et des salariés de l'entreprise.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 02/05/2015 à 15:01
Signaler
ND sous pavillon américain , pour ma part je ne vois pas ça d un mauvais oeil étant donnée l'incompétence de nos dirigeants à gérer le marché du travail ont à plus rien à perdre. Soyez serein mes loulous tout va bien se passer.

à écrit le 30/04/2015 à 12:30
Signaler
pourquoi ne pas "optimiser" (licencier - avec justice sociale bien entendu) son entreprise quand on taxe à tout va et qu'on apprend qu'il faut payer les folles courses de taxi de Mme, les voyages blblablablbalbla des ministres pour la francophonie,.....

à écrit le 30/04/2015 à 8:35
Signaler
Qu'est-ce qui pousse en ce moment les PDG/patrons à vendre leurs entreprises à des intérêts étrangers? Alcatel, Lafarge, ND... bientôt Renault repris par Nissan (les plans machiavéliques de C.Ghosn)....

à écrit le 30/04/2015 à 7:11
Signaler
Tous le mépris de nos politiciens avec cette vigilance Les francais savent très bien que c'est mort d'ici 5 ans ce sera une coquille vide

à écrit le 29/04/2015 à 23:47
Signaler
Ils savent maintenant que les indicateurs sont au vert. Et Rebsamen a pris des engagements. Tout va bien. Dormez tranquilles les petites biches.

à écrit le 29/04/2015 à 21:08
Signaler
Renault Truck licencie, Dentressangle est un gros client. Sous pavillon américain, le fournisseur risque de changer. A suivre.

à écrit le 29/04/2015 à 19:56
Signaler
Je possede 8000 actions nd cote a 216 euros , le repreneur me propose de doubler mes actions soit 16000 une plus value de 1700000 euros

à écrit le 29/04/2015 à 19:50
Signaler
Et bla bla bla et bla bla bla, et Rebsamen qui ne sait pas compter ses chômeurs..!

à écrit le 29/04/2015 à 19:43
Signaler
En dehors de la course au bulletin de vote les élus dans des affaires privés comptent pour du beurre. Les américains feront ce qu'ils veulent. Les élus devraient plus s'intéresser pourquoi cette ste française a souhaité se vendre et pour qu'elle rais...

le 29/04/2015 à 21:05
Signaler
Misère misère, la misère est entrée chez Dentressangle depuis que cette société achemine depuis l'Europe de l'Est des routiers et les faire rouler dans toute l'Europe pour des salaires de misère et des conditions de travail d'un autre âge. Dentress...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.