Expert-comptable : de la saisie des chiffres à la gestion des données

Face à la baisse de rentabilité de ses missions traditionnelles (tenue, révision et présentation annuelle des comptes, déclarations fiscales), l'expert-comptable a su diversifier ses prestations. il est progressivement passé de "la saisie des chiffres à la gestion des données" explique David Humbert, président du Groupe SFC.

2 mn

(Crédits : DR)

L'écoute de ses clients dans un contexte de forte concurrence l'a amené à développer progressivement des missions, certes parfois éloignées de son cœur de métier, mais indispensables à la bonne gestion d'une entreprise, qui n'est pas en mesure d'avoir des spécialistes de tous les sujets en interne.

Après avoir spécialisé des collaborateurs sur les questions juridiques (droit des sociétés), sur la paie et en droit social, on l'a vu élargir sa palette de services à du courtage en assurances, de la recherche de financement, de la gestion de patrimoine, du recrutement, des audits d'acquisition et de cession d'entreprises, etc.

Le phénomène de concentration des cabinets, et la logique de regroupement en réseau, ont permis à certains d'atteindre la taille critique permettant de faire face aux investissements humains et matériels nécessaires, y compris sur des problématiques internationales.

Robotisation

Profession née au début du XXe siècle et organisée depuis les années 1940, elle a déjà connu une véritable révolution avec l'arrivée de l'informatique.

Ces dernières années, l'automatisation (récupération automatique des écritures bancaires, reconnaissance automatique de documents, etc.) et la dématérialisation des échanges font s'interroger sur la pertinence d'avoir recours à un expert-comptable pour...de la comptabilité. Toutes les entreprises ont en effet désormais la possibilité de gérer elles-mêmes leur comptabilité, même si elles n'ont pas toutes la volonté de le faire.

L'expert-comptable passe ainsi progressivement de la saisie et de l'interprétation des chiffres, à l'anticipation des décisions de l'entreprise. Toujours en veille, il informe et forme ses clients sur de nombreux sujets. Il sensibilise également ses collaborateurs à la détection des besoins et au conseil.

Il dispose d'une multitude de données qu'il a tout intérêt à exploiter pour rendre un service personnalisé et avoir un suivi individualisé. Les services marketing et communication des cabinets de taille intermédiaire et des leaders bénéficieront bientôt des bienfaits de l'intelligence artificielle et des big data pour mieux servir les clients.

À l'heure du RGPD, les experts-comptables les plus réfléchis s'interrogent sur l'accompagnement à la transition numérique de leurs clients, afin de les aider à définir une "data strategy" (gouvernance, équipes, outils et processus).

L'expert-comptable de demain aura robotisé les prestations à faible valeur ajoutée, fait évoluer ses collaborateurs sur le conseil, et sera surtout l'interlocuteur de la gestion des datas de ses clients qu'il aura aidés dans leur transition numérique. Il sera passé de données interprétées à des données prédictives, améliorant les prises de décisions des dirigeants.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.